Gestion des flottes mobiles : Good Technology acquiert Fixmo

EntrepriseRégulations
good-technology-fixmo

Spécialiste des solutions sécurisées de mobilité d’entreprise, l’Américain Good Technology consolide son portefeuille en rachetant une partie des activités de son concurrent canadien Fixmo.

La concentration du marché des solutions de gestion des flottes mobiles (MDM) se poursuit.

L’Américain Good Technology annonce la signature d’un accord d’acquisition portant sur l’activité sécurité de Fixmo. Fondée en 2009, cette société canadienne – basée à Toronto – s’est spécialisée dans la gestion des risques liés au déploiement des technologies mobiles en entreprise.

Baptisée Sentinel Integrity Services, son offre phare est construite sur la base de technologies développées initialement par l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA). Elle permet d’assurer l’intégrité, la conformité et la contrôlabilité de l’ensemble des smartphones et tablettes (iOS, Android, Windows Phone, BlackBerry) connectés au réseau en suivant leur évolution en temps réel.

Parmi les paramètres analysés, la modification ou la suppression des bibliothèques système, l’installation d’applications tierces ou sur liste noire, la présence de modules non certifiés et potentiellement malveillants ou encore la connexion à des réseaux Wi-Fi et appareils Bluetooth non autorisés.

Intégrant la problématique du BYOD (“Bring Your Own Device” ou comment accéder aux informations de l’entreprise par des outils informatiques personnels), Sentinel Integrity Services est capable de détecter les appareils Apple “jailbreakés” et les terminaux Android “rootés”. En résumé, tout ce qui peut exposer l’entreprise à des failles de sécurité. Il est possible de définir des actions automatiques pour répondre à chacun de ces changements d’état : verrouillage en cas de détection d’une application blacklistée, effacement de données pendant une session de navigation Web sur un point d’accès non sécurisé…

Au-delà des terminaux, Fixmo a centré sa stratégie sur la protection des applications avec un objectif : améliorer les workflows quel que soit l’emplacement et mieux aligner la politique de sécurité avec les objectifs métier en matière de collaboration et d’innovation. Cette approche lui a valu de lever, en cinq ans d’exercice, plus de 30 millions de dollars auprès d’une brochette de fonds d’investissement, dont Kleiner Perkins Caufield & Byers, pointure dans la Silicon Valley.

A noter que l’entreprise canadienne propose aussi un outil SafeZone proche de la fonctionnalité Balance chez BlackBerry : sur un même appareil, l’environnement professionnel est séparé de la partie personnelle. L’e-mail y est sécurisé, tout comme la navigation Web,l’explorateur de fichiers (en AES-256) et la connexion, qui se fait par authentification forte.

Parallèlement à l’annonce de cette opération de croissance externe, Good Technology fixe au 30 juin la disponibilité d’une première bêta pour la nouvelle version de son application de collaboration mobile sécurisée. Parmi les principaux ajouts, un indicateur de présence mobile pour suivre les changements de statut des utilisateurs, depuis la plate-forme Connect de Good Technology ou bien la solution de communications unifiées Microsoft Lync.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des VPN ?

Crédit photo : PureSolution – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur