Gestion IT : Attachmate acquiert Novell mais Microsoft est partie prenante

Cloud

Novell (Netware, SUSE Linux…) tombe dans le giron d’Attachmate (NetIQ) mais Microsoft montre un vif intérêt à une partie des actifs cédés.

Novell connaît désormais son sort après avoir fait l’objet d’une tentative d’OPA par le fonds Elliott Associates en mars dernier.

Après des mois d’incertitude liés à sa mise en vente probable et des rumeurs de rachats (notamment VMware), c’est finalement Attachmate Corporation qui acquiert l’éditeur de Netware (système d’exploitation réseaux) et SUSE Linux (version OS d’openSUSE pour les entreprises).

Montant de la transaction : 2,2 milliards de dollars. L’opération finale devrait être bouclée dans le courant du premier trimestre 2011.

Mais, dans le nouvel ensemble, les activités de Novell sont scindées : l’une autour de Netware, l’autre autour de SUSE Linux.

Attachmate pourrait conserver ces deux activités mais le WSJ anticipe déjà une vente ultérieure de l’une des deux entités.

Et, dans la transaction, il est déjà prévu qu’une partie des actifs de propriété intellectuelle revienne à un “consortium de sociétés IT” (en fait une holding gérée par Microsoft du nom de CPTN Holdings LLC).

Dans son portefeuille, rappelons que Novell est détenteur des droits d’Unix mais, en l’état actuel, on ignore quels actifs IP seront intégrés dans ce consortium tiers.

Montant de la transaction liée à ce transfert technologique : 450 millions de dollars.

Selon ChannelInsider, l’intérêt de Microsoft vis-à-vis de Novell n’est guère surprenant en raison du partenariat stratégique signé entre les deux éditeurs.

Cet accord avait permis à la firme de Redmond de trouver une porte d’entrée pour investir les environnements open source : une fois les contentieux sur Linux éteints, les deux partenaires ont développé des produits en commun et créé un laboratoire d’interopérabilité.

Novell est positionné sur la “gestion de la charge intelligente” (intelligent workload management) en développant une batterie d’outils destinés aux grandes entreprises (gestion des identités, sécurité, des systèmes…).

Tandis que son acquéreur Attachmate (lui-même détenu par un trio de fonds d’investissement Francisco Partners, Thoma Bravo et Golden Gate Capital) est issu d’une succession de regroupements de sociétés dans un ensemble unifié (fusion d’Attachmate avec WRG en 2005, puis OnDemand Software et NetIQ en 2006).

La société, qui a installé son siège social à Seattle, fournit des solutions de gestion IT (65 000 clients revendiqués) : exploitation de services IT, sécurité, gestion des postes de travail…

A travers sa business unit NetIQ, Attachmate fournit des solutions de gestion et d’administration des systèmes et de la sécurité (12 000 clients dans plus de 60 pays).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur