Gmail, MySpace et la VoIP deviennent la nouvelle cible des arnaqueurs

Cloud

Les spams traditionnels sont en net recul, cédant la place au phishing et aux
attaques du Web 2.0.

Selon un rapport publié aujourd’hui, les services MySpace, Gmail et de VoIP du type Skype seraient les nouvelles cibles privilégiées des attaques de sécurité.

La société MessageLabs, spécialiste de la sécurité sur Internet, a fait savoir que les niveaux de menace de sécurité sont demeurés stables dans l’ensemble, mais que les pirates avaient tendance à abandonner les boîtes de messagerie électronique pour se consacrer plus activement aux sites de networking social et autres phénomènes Web 2.0.
Dans son dernier rapport d’informati

on, MessageLabs a présenté le mois de juillet comme oeun mois de victimisation ” pour les sites et services populaires à haut profil, et a mis en avant l’instrumentalisation par les pirates des services MySpace, AOL AIM et Gmail.

Les exemples de spams « traditionnels » ont chuté de 2,1% entre juin et juillet. Mais le rapport observe dans le même temps une augmentation des attaques par phishing qui poussent les consommateurs à délivrer leurs informations personnelles en réponse à un email ou un message prétendument issu d’une source fiable telle qu’une banque par exemple. Globalement, les attaques par phishing représentent pas moins d’un email sur 459,8 (0,22%).

De nouvelles plateformes comme la voix sur IP ont à présent attiré l’attention des auteurs de phishing et autres spams. MessageLabs met en garde contre une hausse de faux appels VoIP invitant le destinataire à fournir des détails sur sa carte bancaire.

“Le développement général de portails de networking social du type MySpace s’est accompagné d’une hausse des attaques ciblées sur ces sites, a déclaré Mark Sunner, Chief Technology Officer chez MessageLabs. Ce phénomène révèle clairement le niveau constant d’innovation employée par les cyber-criminels pour exploiter de nouveaux modes de communication sur Internet et obtenir l’identité personnelle de leurs victimes.”

Sunner invite les utilisateurs à une extrême prudence. “[Les auteurs de spams] exploitent l’ignorance des utilisateurs sur cette nouvelle forme de communication et volent les informations personnelles pour les utiliser dans les spams,” explique-t-il.

MessageLabs a également observé certaines tendances géographiques. Israël est le pays le plus touché par les spams qui représentent 77,3 pour cent de la totalité des emails reçus.
Avec un email infesté sur 11,1, l’Inde continue à souffrir des attaques de virus. Un chiffre saisissant comparé à celui de la Belgique, le pays le plus sûr pour les internautes, où les emails contaminés représentent seulement un email sur 150.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 juillet 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur