Google sublime ses smartphones et tablettes Nexus

MobilitéTablettes
Google Nexus 4 Nexus 7 Nexus 10 smartphone tablette

Malgré l’annulation de l’événement Android qui devait se tenir ce jour à New York, Google a levé le rideau sur le smartphone Nexus 4 et la tablette Nexus 10, nouveaux fers de lance de son offre mobile pour les fêtes de fin d’année.

Le passage de l’ouragan Sandy sur la côte Est des Etats-Unis n’aura qu’en partie contrarié les plans de Google.

A défaut d’avoir pu tenir l’événement Android initialement programmé pour ce 29 octobre à New York, le groupe Internet de Mountain View a dévoilé ses nouveautés sur son blog officiel.

Comme entrevu, la mobilité tous azimuts est à l’honneur. La famille Nexus s’enrichit en effet d’un smartphone et d’une tablette dont le lancement commercial est fixé au 13 novembre.

Il en résulte une ligne de produits complémentaires qui partagent notamment un même look, mais aussi un unique système d’exploitation, loin de cette fragmentation qui a longtemps régné dans l’écosystème Google.

En tête d’affiche, le Nexus 4 est bien le fruit d’une collaboration avec LG. Pour 299 euros dans sa version de base à 8 Go de mémoire interne, il embarque un écran de 4,7 pouces (320 ppp), un processeur quadricoeur et Android 4.2, qui conserve la dénomination Jelly Bean.

Cette nouvelle mouture de l’OS mobile de Google inclut un clavier virtuel retravaillé et la fonctionnalité Photo Sphere, qui simplifie la capture de panoramas à 360 degrés avec l’appareil photo.

A noter le passage à la recharge sans fil par induction (via un socle dédié) et la compatibilité Miracast, laquelle ouvre à la diffusion de l’image et du son en Wi-Fi vers des équipements compatibles.

SFR devrait afficher le Nexus 4 en avant-première dans ses enseignes, comme ce fut le cas pour le Nexus Prime, à peu près à la même période l’année passée.

Côté tablettes, une version survitaminée de la Nexus 7 (32 Go de mémoire et la 3G HSPA+ pour 299 euros) est bien au programme.

Google s’épanche néanmoins plus longuement sur la version 10 pouces, sobrement dénommée Nexus 10 et elle aussi sous Android 4.2, avec une fonctionnalité autrement plus pertinente que sur les smartphones : les sessions d’utilisateurs, “pour une expérience plus personnalisée“.

A 399 euros en 16 Go (499 euros pour du 32 Go), cette tablette élaborée avec Samsung se veut autrement moins onéreuse qu’un iPad de 4e génération (509 euros en 16 Go). Dans cette logique d’accessibilité tarifaire, l’on n’est que 70 euros au-dessus de l’iPad Mini.

A l’heure de dévoiler les spécifications techniques, Google se montre peu disert et ne révèle que quelques morceaux choisis, en tête de liste un écran à 2560 x 1600 points.

Soit une résolution de 300 ppp qui confirme que l’appellation “Retina” d’Apple ne fait plus guère de sens ou tout du moins, ne relève plus d’une exclusivité.

Avec 9 heures d’autonomie annoncées “en lecture vidéo“, la Nexus 10 rivalise avec un Nouvel iPad catalogué à 8h “en utilisation classique“.

La stratégie de Google s’oriente également vers les contenus. Ainsi la plate-forme de streaming Google Music s’opposera-t-elle, à compter du 13 novembre, à iTunes Match d’Apple et au Cloud Player d’Amazon (lancé au mois dernier en France).

Au même titre que l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Royaume-Uni, la France aura accès à ce service qui permet de stocker jusqu’à 20 000 chansons dans le cloud et qui compte déjà 4 millions d’adeptes aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur