Google Analytics a de l’appétit pour les réseaux sociaux

Cloud
Google Analytics nuage social

La prochaine version de Google Analytics intègrera SocialHub, une fonctionnalité destinée à concentrer l’analyse de l’e-réputation sur les plates-formes sociales.

La prochaine version de Google Analytics promet d’embrasser dans son ensemble l’écosystème communautaire, pour offrir aux entreprises une représentation élargie de la visibilité de leur marque sur les réseaux sociaux.

Moins intimiste, presque sans-gêne à l’égard des internautes, l’outil de mesure d’audience embarquerait à cet effet une fonctionnalité dénommée SocialHub, censée concentrer l’analytique sur l’interaction entre les sites Internet et les plates-formes telles que Facebook, Twitter et Google+.

Un paramètre sur lequel les développeurs n’ont que partiellement la main. Sous le couvert d’une curation en perte de vitesse, l’information se véhicule, s’appréhende et s’évanouit en deux temps, trois mouvements, à l’avantage ou à l’insu de ses émetteurs.

Face à cette complexification du Web 2.0, il devient crucial d’approfondir une analyse jusqu’alors superficielle, cantonnée  aux simples sites, sans tenir compte de l’influence des contenus à plus grande échelle.

Les seules démarches jusqu’alors entreprises en ce sens impliquaient l’implémentation préalable de modules sociaux sur tout site passé à la moulinette de Google Analytics.

Sa disponibilité annoncée pour l’année à venir, la mouture en cours d’élaboration devrait par ailleurs mettre l’accent sur les plates-formes mobiles et les technologies (navigateurs, systèmes d’exploitation) par lesquelles les visiteurs accèdent à un site donné.

Un clin d’oeil opportun au rachat, en septembre dernier, de SocialGrapple, spécialiste de l’e-réputation et du « social analytics », dont les services d’analyse sémantique de comptes Twitter pourraient bientôt intégrer l’écosystème Analytics.

Google Analytics nuage social


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur