Google Chrome veut favoriser la synchronisation des données en temps réel

Cloud

Le navigateur Google Chrome devrait s’enrichir d’un mode de synchronisation des données. Par exemple, les “favoris” suivraient l’internaute s’il change de poste.

Parallèlement à l’annonce récente de Chrome OS, Google avance sur son navigateur Chrome lancé en septembre 2008.

L’équipe de développement Chromium compte introduire une fonctionnalité de synchronisation des données utilisateurs accessibles à partir d’un navigateur (comme les marques-pages et peut-être les mots de passe à moyen terme) mais elle ne précise pas quand.

Avantage : il sera possible de retrouver l’univers personnalisé lié à l’usage du navigateur Chrome, quel que soit le poste de travail. Condition sine qua non pour profiter de cette synchronisation : disposer d’un compte Google qui vous suit partout dans vos déplacements.

Le navigateur Chrome suit les traces de modules Firefox comme Xmarks (ex-FoxMarks, disponible en version bêta 3.2 pour Firefox mais il existe des déclinaisons moins récentes pour IE ou Safari) ou Weave (projet lab en version 0.5 directement rattaché à la Fondation Mozilla).

Mais l’équipe de développement Chromium affiche une volonté d’aller plus loin : en s’appuyant sur les serveurs Google Talk (basés sur le protocole open source Extensible Messaging and Presence Protocol ou XMPP), elle cherche à développer une approche de synchronisation en temps réel du client.

A lire également : Dossier spécial ITespresso : Navigateurs : le nouvel assaut

Source DigitalTrends - Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand
Source DigitalTrends - Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur