Google devient une régie publicitaire dans la presse traditionnelle

Mobilité

Le moteur de recherche teste un programme publicitaire dans la presse américaine.

Déjà en partenariat avec les sites de contenu, les sites marchands et les maisons d’édition, Google souhaite s’associer avec les journaux et les magazines. Le moteur de recherche teste un nouveau programme publicitaire dans la presse américaine. D’un côté, il achète des espaces publicitaires dans des publications spécialisées, telles PC Magazine et Maximum PC, avec qui il a signé un partenariat. De l’autre, il divise ces espaces en plusieurs parties qu’il revend aux annonceurs.

Les publicités diffusées dans la Presse sont composées d’un titre, d’un sous-titre, d’un message, d’une illustration, d’un numéro de téléphone et d’une adresse Internet, comme le montre les exemples publiés en ligne. Google appose également sa signature au bas de chaque espace publicitaire.

Les espaces publicitaires de la Presse mis aux enchères ?

Pour l’heure, le moteur américain facture les annonceurs participant aux tests sur la base d’une tarification fixe. Il pourrait toutefois mettre prochainement les marques en compétition sur une plateforme d’enchères, leur laissant ainsi le soin de fixer elle-mêmes le tarif et la position de leur annonce dans l’espace publicitaire, la meilleure place revenant au plus offrant. Un modèle qui a déjà fait ses preuves sur le Net.

Les membres du programme Google Adwords, notamment, indiquent sur une plateforme d’enchères le prix qu’ils sont prêts à payer chaque fois qu’un internaute clique sur leur lien publicitaire, ou chaque fois que leur lien est présenté sur une page, selon le modèle choisi (coût au clic ou coût pour mille). L’acteur qui fait la meilleure offre est assuré que sa publicité sera la mieux mise en valeur sur les sites de Google et sur les sites des partenaires du moteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur