Google donne la priorité aux liens sponsorisés les plus cliqués

Mobilité

Le moteur de recherche souhaite stimuler les revenus générés par son programme AdSense, qu’il partage avec ses partenaires.

A l’heure où Yahoo commence à ouvrir son programme de liens sponsorisés à tous les sites, quelque soit leur audience (voir édition du 3 août 2005), Google introduit quelques modifications à son propre programme AdSense, qui compte quelques centaines de milliers de membres.

Dorénavant, le système du moteur de recherche repère et privilégie les liens promotionnels les plus pertinents, sur une page donnée. Il augmente alors la taille de ces publicités, n’affichant plus celles jugées moins performantes.

Google souhaite ainsi attirer l’attention des internautes sur les liens sponsorisés les plus susceptibles de les intéresser. De fil en aiguille, il espère accroître le taux de clics de ces liens et donc ses revenus publicitaires, dont il reverse près de 78% à ses partenaires.

Moins de liberté pour les sites de contenu

Si les changements apportés par Google partent d’un bon sentiment, ils réduisent le contrôle des sites membres d’AdSense sur leurs espaces publicitaires. Jusqu’à présent, ces derniers pouvaient choisir le format (ou la taille) et le nombre de liens sponsorisés (1 à 5 liens) contenus dans leurs espaces. Ils n’ont désormais plus la liberté d’afficher plusieurs liens s’ils le souhaitent.

Google ne cause plus aux journalistes de CNET
Google a déclaré à la rédaction de CNETNews.com qu’il ne répondrait plus à aucune question de ses journalistes, faisant suite à un article publié le mois dernier dans le journal en ligne. Dans cet article, le journaliste Elinor Mills montre comment le moteur de recherche permet de retrouver des informations personnelles liées à ses utilisateurs. Pour illustrer ses dires, Elinor Mills publie des informations, collectées à l’aide de Google sur son CEO Eric E. Schmidt. Il précise ainsi que le dirigeant vit à Atherton en Californie, qu’il a été pilote et qu’il a contribué au financement de la campagne présidentielle d’Al Gore. Des révélations qui n’ont pas été du goût du moteur de recherche.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur