Google Earth Pro : et l’offre payante devint gratuite

Business intelligenceData-stockageManagement
google-earth-pro

La version Pro de Google Earth, avec ses outils de planification et d’aide à la prise de décision, est désormais accessible gratuitement.

Acheter une licence n’est désormais plus nécessaire pour utiliser Google Earth Pro : il suffit de télécharger le logiciel (v7.1 pour Windows XP/Vista/7 et OS X à partir de la version 10.6), de se connecter avec une adresse e-mail et d’entrer le code GEPFREE.

Il fallait jusqu’alors s’acquitter d’un abonnement annuel de 399 dollars (320 euros TTC en France) pour exploiter cette mappemonde interactive reconstituée à partir de millions de photographies et qui propose, en lien avec l’écosystème de cartographie Google Maps, de visualiser le monde en 3D.

La version de base (Google Earth) était déjà accessible gratuitement. Mais elle ne propose ni d’imprimer les captures d’écran en haute définition (4800 x 1200 pixels), ni d’importer des images volumineuses au-delà de la taille de texture maximale.

Ces deux options sont disponibles avec Google Earth Pro, au même titre que l’importation de données SIG avec géolocalisation automatique… et différents outils de mesure en trois dimensions. Ces derniers permettent d’évaluer des distances, des hauteurs des surfaces et des rayons pour faciliter la planification de chantiers ou encore déterminer des zones tampons autour de bâtiments.

Autre possibilité : enregistrer – avec la visionneuse 3D Movie Maker – des vidéos en haute définition pour proposer un point de vue sur chaque projet géolocalisé. Parmi les cas pratiques de visites guidées recensés par Google, on trouve l’installation de panneaux solaires et l’élaboration d’infrastructures de gaz naturel.

A la base de données de Google Earth Pro peuvent se greffer divers calques (cadastral avec Dataquick ; démographique avec Nielsen Claritas ; relatif au trafic avec Market Planning Solutions).  De quoi enrichir des cartes auxquelles on peut ajouter titres, légendes, code HTML, indicateurs de direction, polygones et lignes de trajets (formats ESRI Shape, MapInfo, KML), etc. pour faciliter la prise de décision.

Selon les analystes, le passage à la gratuité pour Google Earth Pro laisse entendre que le service ne générait que peu de revenus… ou que Google tente d’élargir la base d’utilisateurs avec de monétiser à plus long terme.

Crédit photo : Em7 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur