Google et Mattel veulent jouer ensemble mais à quoi ?

E-commerceMarketing

Le 13 février, Google et Mattel vont présenter une initiative commune. Sur quel terrain ludique ?

Curieux attelage…La presse a été conviée par Mattel en date du 13 février à New York pour une conférence de presse durant laquelle un nouveau produit développé avec Google sera dévoilé.

Si le carton d’invitation est laconique, il laisse entrevoir plusieurs indices. Le flyer reprend la forme des disques à diapositives qui étaient insérés dans le jouet View-Master notamment commercialisé à la fin des années 90 par Fisher-Price, société du groupe Mattel.

La couleur rouge de l’invitation était aussi celle de la version Fisher-Price du View-Master et le “View What’s Possible” en trois dimensions dans le disque y fait aussi référence. En effet, le dispositif commercialisé dès la fin des années 30 par Sawyer’s Photo Services, permettait de visualiser des images en stéréoscopie, c’est-à-dire en 3D.

De la 3D à la réalité virtuelle, il n’y a qu’un pas. Dans quelle mesure Mattel et Google vont-ils le franchir ensemble de manière originale ?

De son côté, Google est déjà allé dans ce sens en dévoilant à la surprise générale, le Cardboard lors de la conférence Google I/O en juin 2014.

Livré en kit (avec un carton à plier, un aimant, deux lentilles, un élastique et un velcro), il s’agit d’un dispositif de réalité virtuel qui fonctionne de concert avec un smartphone, à l’instar des casques d’Homido, de Carl Zeiss (Zeiss VR One), de Samsung (Gear VR One), d’Archos (Archos VR Glasses)… Il se distingue de tous ces produits par son prix imbattable.

En partenariat avec le leader mondial du jouet, Google pourrait donc avoir développé une version du cardboard adaptée aux enfants.

Il faut dire que la réalité virtuelle, au même titre que la réalité augmentée, a le vent en poupe, en particulier suite à l’engouement pour les casques Oculus Rift (propriété du groupe Facebook).

Récemment, c’est Microsoft qui a fait une incartade spectaculaire dans le domaine de la réalité augmentée, le tout saupoudré de projection holographique, avec le surprenant casque Hololens.

Par ailleurs, hier, on apprenait que Google avait fait l’acquisition de Launchpad Toys. La start-up s’est notamment illustrée avec son application à réalité augmentée baptisée TeleStory. De quoi alimenter ce futur produit avec des applications dédiées.

Car c’est bien le contenu dédié à la réalité virtuelle (et augmentée) qui manque encore cruellement sur les places applicatives (d’Android, iOS ou Windows Phone).

Récemment, Samsung dévoilait Milk VR, un portail regroupant des vidéos à 360 degrés.

Google_Mattel_View-Master


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur