Google et Performics veulent encourager les annonceurs à investir le mobile

Marketing

Google et la régie Web Performics ont publié un livre blanc intitulé MOBIL’iZATION, qui veut encourager les annonceurs français à exploiter le search mobile.

Seuls 4% des investissements des annonceurs sur mobile concernent la recherche, selon Google et Performics (agence de marketing numérique, groupe Publicis).

Une hérésie pour le moteur de recherche et le spécialiste de l’optimisation des liens et contenus sur les moteurs (Search Engine Optimization ou SEO).

Selon une étude Ipsos MediaCT, “79% des propriétaires de smartphones utilisent ces derniers comme aide à l’achat“.

Sachant que 40% des Français sont équipés de smartphones.

Google et Performics ont donc publié le livre blanc intitulé “MOBIL’iZATION” (disponible via Slideshare), où ils soulignent qu’il y a un potentiel “largement sous-exploité dans l’Hexagone” pour les annonceurs.

Le peu d’acteurs sur mobile permettraient des prix encore peu élevés et une exposition maximum.

Arnauld Mitre, directeur agences pour la région Europe du Sud, de l’Est, Moyen Orient et Afrique de Google, met en avant les “nombreuses opportunités qu’offre ce nouveau canal, tant pour booster les ventes, que pour stimuler l’intention d’achat ou encore consolider la notoriété de marque.”

Le constat pour nous est clair : les stratégies des annonceurs doivent être en ligne avec les usages des mobinautes. Il ne s’agit plus d’investir pour le futur ; il s’agit de ne pas manquer les opportunités d’aujourd’hui !” s’enthousiasme-t-il.

Le livre blanc recèle aussi d’études de cas. Par exemple une expérience de Toyota, qui permettait de mettre en avant ses revendeurs locaux lors de recherches mobiles sur les voitures.

Dans les publicités affichées au dessus des résultats de recherche, les mobinautes pouvaient en un clic afficher l’emplacement du concessionnaire sur une carte, ou alors cliquer sur son numéro de téléphone pour appeler.

Dans une interview diffusée sur ITespresso.fr en janvier 2011, Sébastien Badault (directeur de la stratégie commerciale de Google France) considérait que l’on trouvait plus d’opportunités publicitaires dans le mobile que dans le display.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur