Google Express : l’expansion s’accélère aux Etats-Unis

Marketing
google-express

En élargissant la disponibilité de son service de livraison express des produits commandés sur les sites marchands, Google avance ses pions sur la thématique stratégique du Web-to-Store.

Les poids lourds du e-commerce se livrent une rude bataille pour faire la jonction entre leurs activités online et le commerce de proximité.

Dernière initiative en date : celle de Google, qui étend la disponibilité de son service Shopping Express* sur le territoire américain. Lancé en septembre 2013, ce dispositif de livraison rapide fédère aujourd’hui des partenaires comme Costco, Walgreens, Staples et Target. L’un des derniers à avoir rejoint la boucle n’est autre que le réseau de libraires Barnes & Noble.

Initialement restreint à la baie de San Francisco, Google Shopping Express s’était ouvert à New York et Los Angeles au printemps 2014. Le voici qui arrive désormais à Chicago (Illinois), Boston (Massachusetts) et Washington D.C., avec 16 nouvelles enseignes partenaires parmi lesquelles 1-800-Flowers (fleuriste), PetSmart (animalerie) et Sports Authority (vêtements et équipements de sport).

Google s’est aussi rapproché de commerçants “locaux” comme Paragon Sports à New York et Vicente Foods à Los Angeles. La multinationale estime pouvoir dorénavant toucher 7 millions de personnes avec son service de livraison “le jour même”, accessible pour 95 dollars par an, 10 dollars par mois ou encore 4,99 dollars par livraison, avec dans tous les cas une période d’essai d’un trimestre.

Les internautes âgés d’au moins 18 ans et résidant dans une zone éligible sont invités à consulter les conditions générales de l’offre en portant notamment attention aux frais supplémentaires liés à la vente d’alcool ou encore de produits d’une valeur inférieure à 15 dollars.

D’autres challengers comme Walmart et eBay explorent cette orientation Web-to-Store, avec un focus sur l’achat d’impulsion associé à une livraison rapide pour répondre à l’impatience des consommateurs. Amazon – qu’Eric Schmidt, président de Google, considère comme son principal rival – s’est aussi lancé sur ce terrain avec une prestation de livraison expresse incluse dans son programme de fidélisation Prime.

* A l’occasion de cette extension géographique, Google Shopping Express est rebaptisé Google Express.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les solutions e-commerce ?

Crédit illustration : Digital Storm – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur