Google fait appel aux internautes pour alimenter sa vidéothèque

Mobilité

Le moteur de recherche collecte des films vidéos amateurs en vue d’une exploitation sur Internet voire à la télévision.

C’est le dernier dada de Google : la vidéo. Après avoir lancé un moteur de recherche dédié (voir édition du 25 janvier 2005), la société californienne qui exploite le moteur de recherche vient de lancer le programme Video Upload. Les internautes américains sont invités à déposer leurs vidéos personnels ou professionnels via une procédure électronique. A ce stade, Google se contente de récupérer les fichiers vidéo. La prochaine étape sera la mise à disposition du fonds vidéo mais aucune date d’inauguration n’est avancée.

Pour éviter les abus, Google pose quelques conditions au préalable, notamment la ncéessité de détenir tous les droits vidéos des fichiers déposés et de respecter le cadre législatif dans la lignée du Digital Millennium Copyright Act (DMCA). Le moteur de recherche refuse également tous les fichiers à caractère pornographique ou obscene.

Avec le programme Video Upload, les internautes sont autorisés à envoyer un nombre illimité de vidéo. Ils peuvent également demander que leurs vidéos fassent l’objet d’une commercialisation dès l’ouverture du programme. Dans ce cas, le détenteur du fichier vidéo doit déterminer le prix de vente. Tous les fichiers doivent être transférés de préférence en MPEG-4 ou MPEG-2. Les trois principaux formats pour visionner les vidéos sont acceptés : QuickTime, Windows Media et RealVideo.

Ce programme pourrait avoir un lien avec le lancement de la future chaîne de télévision d’Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, qui a obtenu le soutien de?Google. La chaîne Current, qui compte s’adresser aux 18-34 ans, devrait commencer sa diffusion le 1er août prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur