Google va fibrer Austin à 1 Gbit/s

Cloud
Google fibre optique Texas Austin

Google poursuit le déploiement de sa fibre à 1 Gbit/s à travers les Etats-Unis. Après Kansas City l’année passée, la couverture s’étendra à Austin (Texas) d’ici la mi-2014.

L’ultra-haut débit filaire prend du galon aux Etats-Unis, sous l’impulsion de Google, qui va déployer dans la ville d’Austin (Texas) sa fibre à 1 Gbit/s.

Le groupe Internet de Mountain View a endossé voici trois ans le costume d’un FAI en puissance, avec l’objectif de connecter habitants et entreprises à un débit symétrique 10 fois plus important que l’offre actuelle en France (100 Mbit/s au mieux).

Les ambitions nourries dans le cadre de ce projet Google Fiber se sont déjà concrétisées pour partie, l’année passée à Kansas City, avec la mise en place d’un réseau local de “méga-fibre optique”.

Mais tout comme à Austin, où les travaux ne débuteront pas avant la mi-2014, la couverture de Kansas City reste éparse.

Certains services ne seront d’ailleurs pas lancés avant la fin de l’année. Google entend regrouper des demandes pour déployer sa fibre au niveau des “communautés”.

En outre, les tarifs ne seront pas accessibles à toutes les bourses.

Pour une offre d’abonnement à 70 dollars HT par mois (avec engagement d’un an), le client disposera du seul accès Internet, avec 1 To d’espace sur Google Drive.

La télévision haute définition, avec son bouquet indivisible de 200 chaînes, est accessible moyennant souscription d’une formule à 120 dollars HT par mois, avec engagement de 2 ans (soit 2880 dollars sur la période).

On bénéficie alors d’un décodeur TV dédié avec 2 To de stockage et la possibilité d’enregistrer jusqu’à 8 programmes en simultané. Une tablette Nexus 7 est fournie. Elle pourra notamment servir de télécommande.

Dans une logique génératrice de valeur aussi bien pour les entreprises que les écoles ou encore les hôpitaux, Google n’impose pas de limite de consommation, mais la téléphonie est purement ignorée.

La société de Larry Page met tout de même le pied à l’étrier dans un pays où, selon ses propres estimations, la vitesse moyenne d’accès Internet atteint péniblement les 6 Mbit/s.

Elle maintient d’ailleurs au catalogue, en guise de produit d’appel, une offre “à 0 dollar” pour une connexion équivalente à l’ADSL (5 Mbit/s en réception pour 1 Mbit/s en émission).

Avec la garantie d’une gratuité de service pour un minimum de 7 ans à compter de la date de souscription, le client doit néanmoins s’acquitter des frais de construction de la ligne, soit 300 dollars payables éventuellement en 12 mensualités.

Google fibre optique

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : la fibre optique, ça vous connaît ?

Crédit photo : asharkyu – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur