Google Fit : la version bêta du kit de développement est disponible

Cloud
google-fit

Annoncée lors de la dernière conférence Google I/O, la plate-forme Google Fit est dans les starting blocks avec une première version disponible de son kit de développement.

Google vient de libérer une première version bêta de son kit de développement (SDK pour Software Development Kit) destiné à Google Fit.

Lors de la conférence développeurs Google I/O de juin dernier, le géant du Web avait en effet levé le voile sur sa plate-forme dédiée aux applications mobiles de santé et de fitness ainsi qu’aux objets connectés qui gravitent autour.

Pour l’heure, ceux-ci ne constituent qu’un ensemble éclaté avec des données qui sont éparpillées tantôt sur plusieurs appareils, tantôt sur différentes applications. Google Fit a pour vocation de centraliser les données enregistrées et de faciliter le travail des développeurs d’applications mobiles et les constructeurs d’appareils connectés (smartwatches, bracelets connectés…), de sorte qu’ils constituent un véritable écosystème.

Dans cette optique, les données de santé (tension, poids…) et de fitness (trace GPS, pulsations cardiaques…) pourront être enregistrées sur le cloud de Google et partagées (à la discrétion de l’utilisateur).

Cela signifie que, avec la permission de l’utilisateur, vous pouvez obtenir l’accès à l’historique relatif aux données de fitness de l’utilisateur – ce qui vous permet de fournir des fonctionnalités plus intéressantes dans votre application comme un accompagnement personnalisé, un meilleur aperçu des données, des recommandations de remise en forme et plus », a déclaré Angana Ghosh, le chef de produit Google Fit, aux développeurs dans un billet de blog.

Pour ce faire, les développeurs et constructeurs doivent utiliser le SDK de Google Fit qui consiste en un ensemble d’APIs permettant de stocker et d’accéder aux données d’activités.

La version bêta contient les trois principales : Sensors API, Recording API et History API. Manque encore à l’appel l’API Android Wear qui arrivera dans la version finale du SDK de Google Fit.

De plus, les applications qui utilisent les API Google Fit ne fonctionneront pas sur n’importe quel appareil Android. Elles ont besoin d’une nouvelle version bêta de Google Play Services qui ne peut être installée que sur la version développeur d’Android L, la version next-gen de l’OS mobile de Google qui sera disponible plus tard dans l’année. Google vient toutefois de poster deux nouvelles images d’Android L Developer Preview jeudi dernier pour les Nexus 5 et Nexus 7 v2 (version Wi-Fi).

Les développeurs peuvent donc commencer le développement d’applications afin de les tester, à défaut de pouvoir les publier maintenant sur le Google Play.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur