Google Glass Pro : des entreprises testent la nouvelle version

Business intelligenceData-stockageMobilité
google-pro-nouvelle-version-test-entreprises
7 10

Les Google Glass remodelées pour des usages pros seraient distribuée à différentes entreprises et organismes pour des tests.

Début juillet, on découvrait q’un nouvel appareil émanant de Google était passé entre les mains de Federal Communications Commission (FCC). Tout portait à croire qu’il s’agissait du nouveau modèle de Google Glass.

Car le projet de lunettes connectées n’est pas abandonné. Bien au contraire. Il est regénéré.

Désormais, Google serait déjà passé à la deuxième phase en distribuant des exemplaires à différentes sociétés et organismes, selon The Wall Street Journal.

La distribution se ferait dans le cadre du programme Glass at Work de Google, selon Re/Code. Divers acteurs dans des domaines comme la santé, l’industrie manufacturière ou la production d’énergie seraient concernés. Google attendrait un retour d’expérience afin d’améliorer les aspects logiciel et matériel.

Le corps des Google Glass 2.0 serait similaire à celui des Google Glass Explorer Edition, mais serait dénué de cadre en forme de fil. En revanche, elles disposeraient d’un bouton et d’une charnière afin de les fixer sur différents types de lunettes.

On conçoit qu’elles pourraient ainsi être fixées sur des lunettes de laborantin ou de chantier. Google a également toujours un partenariat avec le fabricant de lunettes Luxottica.

Google Glass : focus pro

Google distribuerait également les lunettes à des développeurs de sorte qu’ils alimentent le milieu professionnel avec des applications adaptées.

On se souvient que les Google Glass avaient à l’origine été présentées de manière spectaculaire lors de la conférence Google I/O en 2012. Ensuite, le programme Google Glass en édition Explorer avait été lancé aux Etats-Unis en 2013 puis décliné au Royaume-Uni à partir de l’été 2014.

Il permettait aux développeurs d’entrer dans un écosystème en faisant l’acquisition des lunettes connectées au tarif de 1500 dollars.

Mais, Google a mis fin au programme Google Glass Explorer en janvier dernier, sans pour autant abandonner l’idée de lunettes connectées pour de la réalité augmentée.

Tony Fadell, P-DG de Nest (entrée dans le giron de Google), chapeaute désormais le projet en étroite collaboration avec Ivy Ross, déjà en charge du développement des premières Google Glass dans le cadre du Google X Lab.

Si plusieurs raisons peuvent expliquer le retrait du programme Google Glass Explorer, la question du non respect de la vie auquel elles ont rapidement été associées n’y est pas étranger.

En ciblant exclusivement les milieux professionnels, Google contournerait les questions de confidentialité avec le nouveau modèle. Car il serait ainsi principalement utilisé dans des lieux de travail privés.

Ce fut déjà le cas avec le premier modèle lorsqu’il était utilisé par des professionnels. Des chirurgiens l’ont ainsi utilisé ou encore des techniciens pour réparer des machines avec l’aide à distance de collègues restés au siège de la société.

Le streaming vidéo pourrait donc être central dans leur utilisation.

Google Glass : changement de specs à prévoir

Des améliorations techniques apportées à cette nouvelle mouture sont également escomptées.

Ainsi, le passage à un processeur Atom signé Intel apporterait un regain de performances. L’aspect autonomie aurait également été retravaillé et un pack de batterie pourrait aussi être fixé de manière magnétique sur ce nouveau modèle.

La connectivité sans fil serait également au registre des améliorations (avec adoption du Bluetooth 4.1 et du Wi-Fi ac).

Des choix à même d’améliorer la consommation électrique et donc l’autonomie.

Le confort d’utilisation aurait également eu droit à une amélioration avec possibilité de régler aussi bien horizontalement que verticalement le prisme (alors qu’il ne pouvait l’être qu’horizontalement sur le premier modèle).

(Crédit photo : Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur