Google intéresse de plus en plus les services de renseignement

RégulationsSurveillance
google-transparence-rapport
10 1

L’intérêt des services de renseignement pour Google s’illustre dans la dernière réactualisation du « rapport de transparence » du groupe Internet.

« Le nombre de demandes de renseignements que nous recevons est à l’image de l’utilisation de nos services, à savoir qu’il augmente d’une année sur l’autre ».

Google annonce la couleur dans son rapport « Transparence des informations ».

Destiné à faire « la lumière sur la manière dont les lois et les règlements affectent les internautes et le flux d’informations en ligne », ledit rapport est divisé en huit sections.

Y sont notamment abordés la mise en œuvre du HTTPS sur le Web, la protection des services de messagerie électronique et  les demandes de suppression de contenus associées au « droit à l’oubli ».

L’une des sous-catégories vise à « montrer l’impact que les actions des autorités peuvent avoir sur [les] utilisateurs et sur une libre circulation des informations en ligne ». Elle recense, en l’occurrence, les demandes reçues de la part d’administrations et de tribunaux pour l’obtention de données sur des comptes et des individus.

Cible d’intérêt

Les statistiques pour la période du 1er juillet au 31 décembre 2015 font état de 40 677 demandes de renseignements portant sur 81 311 comptes. Un niveau de sollicitation sans précédent qui dépasse la marque établie au précédent semestre (35 365 demandes sur 68 908 comptes).

Depuis plusieurs années, le pourcentage de demandes auxquelles Google accède au moins partiellement est relativement stable. Annoncé à 64 % dans le monde, il s’élève à 59 % en France sur le 2e semestre 2015.

google-pourcentage-demandes

Avec 4 174 demandes portant sur 5 126 comptes, seuls les États-Unis (12 523 requêtes sur 27 157 comptes) et l’Allemagne (7 491 requêtes sur 11 562 comptes) font mieux. Suivent le Royaume-Uni (3 497 demandes sur 5 405 comptes) et l’Inde (3 265 demandes sur 5 265 comptes).

google-demandes-france

Dans le détail, Google répertorie 4 160 « demandes légales » émanant d’autorités administratives. Il y a aussi 14 « demandes de divulgation en urgence » visant, selon la nomenclature, à sauver la vie d’une personne en danger ou à empêcher toute atteinte corporelle grave. Google a fourni des informations dans quatre cas.

Le groupe Internet n’a, en revanche, répondu positivement à aucune des cinq demandes de conservation d’informations qui lui ont été communiquées par des autorités administratives cherchant à obtenir un acte de procédure pour exiger la divulgation des informations en question.

À titre indicatif, le cap des 3 000 demandes en France avait été franchi au 1er semestre 2014. Celui des 2 000, un an plus tôt ; et le millier au 1er semestre 2010.

* Précision importante concernant le nombre de comptes concernés : Google explique que si le même compte est indiqué dans plusieurs demandes d’informations relatives à un utilisateur (par exemple, dans une citation à comparaître et dans un mandat de perquisitions), il est comptabilisé autant de fois. Autrement dit, ce sont probablement moins de 40 677 comptes qui sont réellement affectés.

Crédit illustration : mekCar – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur