Google – LG – Huawei : ménage à trois pour le prochain Nexus ?

MobilitéSmartphonesTablettes
nexus-lg-huawei

Quel(s) partenaire(s) industriel(s) Google sélectionnera-t-il pour fabriquer son prochain smartphone Nexus ? LG et Huawei ont la faveur des pronostics.

Huawei, LG ou les deux ? L’incertitude règne autour des partenariats industriels qui conditionneront la fabrication du prochain smartphone Nexus.

Début mars, plusieurs indicateurs avaient pointé vers une collaboration entre Google et l’entreprise chinoise Huawei. Un analyste d’iSuppli – cabinet d’études spécialisé dans le domaine de l’électronique – affirmait même qu’un accord avait été formalisé.

Une telle alliance ferait sens si l’on considère que les deux groupes s’opposent (l’un sur le volet logiciel ; l’autre dans le hardware) à un même rival : Xiaomi. Huawei dispose par ailleurs d’un fort argument technologique : la plate-forme Kirin 930, déjà utilisée dans la tablette Mediapad X2. Gravée en 16 nm (contre 20 nm pour le Snapdragon 810, haut de gamme chez Qualcomm), elle repose sur un processeur 64 bits doté de 8 coeurs à 2 GHz.

Mais c’est sans compter les témoignages contradictoires apportés par certaines sources de l’industrie. Celles qui se sont confiées au média sud-coréen etoday assurent en l’occurrence que LG tient la corde. Son équipe dirigeante aurait rencontré, la semaine passée, des ingénieurs de Google qui auraient également visité le centre R&D LG Innotek et plusieurs usines de production liées notamment à LG Display (solutions d’affichage).

Google renouvellerait ainsi sa collaboration avec LG, qui avait fabriqué les Nexus 4 et 5, mais pas le Nexus 6, confié à Motorola. Le partenariat pourrait même s’étendre à l’univers des montres connectées, toujours sous Android.

Dans l’état actuel, difficile d’exclure une entente à double visage, avec à la clé deux appareils. Par exemple un smartphone et une tablette… ou plus probablement un téléphone haut de gamme signé LG et une version plus abordable élaborée avec Huawei. Google couperait la poire en deux entre un Nexus 6 aujourd’hui accessible à partir de 599 euros TTC (prix conseillé sur le Play Store) et un Nexus 4 initialement proposé à partir de 299 euros lors de son lancement commercial fin 2012.

Autre interrogation concernant le prochain smartphone Nexus : quel sera son nom, sachant que “Nexus 7” est déjà attribué à une tablette ? Tout au plus a-t-il été déterminé que Google utilise, en interne, l’appellation N000.

Malgré ces indices, il demeure, autour de la famille Nexus, un véritable secret industriel, parfois percé cependant : en janvier dernier, on apprenait que le Nexus 6 aurait dû être équipé d’un capteur d’empreinte digitales, mais que la société AuthenTec, qui devait fournir le dispositif, avait retourné sa veste après avoir été acquise par Apple, pour plus de 350 millions de dollars.

Crédit photo : Radu Bercan – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur