Google licencie 100 recruteurs, crise oblige

Mobilité
0 0

Le groupe Internet a initié une restructuration, avec la fermeture de bureaux d’études et le licenciement d’une partie du personnel en charge des RH.

Google n’échappe pas à la crise économique qui sévit. Dans un souci de réduction des coûts, Google a procédé à la fermeture de plusieurs bureaux d’études dans le monde entier. Cent employés chargés du recrutement ont aussi été licenciés.

Cette décision, dévoilée par Valleywag, fait suite à la décision de Google de résilier la quasi-totalité des contrats passés avec ses sous-traitants internes et externes.

« Vu l’état de l’économie, nous admettons que nous avons besoin de moins de recruteurs », a déclaré le directeur des ressources humaines de Google, Laszlo Bock, dans le blog officiel de la société. « Après mûres réflexions, nous avons décidé à grand regret qu’il allait pousser notre démarche plus loin encore. »

Cette annonce marque la première vague de licenciements menée par la firme de Mountain View depuis le rachat du spécialiste de la publicité en ligne DoubleClick en 2007, pour un montant de 3,1 milliards de dollars, qui s’était accompagné du licenciement de 300 salariés.

Dans le cadre de son programme de restructuration, Google va également procéder à la fermeture de ses bureaux d’études d’Austin, au Texas, de Trondheim, en Norvège et de Lulea, en Suède.

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 15 janvier 2009 et intitulé Google sheds 100 jobs 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur