Google et Motorola préparent un smartphone “made in USA”

Mobilité
Huawei Ascend P6 smartphone

Pour remonter la chaîne de conception hardware sans traverser l’Atlantique, Google s’appuie sur sa filiale Motorola Mobility et annonce la couleur du Moto X, un smartphone qui sera produit intégralement aux Etats-Unis.

Sur fond de patriotisme économique à l’heure où le président Obama rêve toujours de voir un produit high-tech phare fabriqué intégralement aux Etats-Unis, Google opère une inflexion dans sa stratégie et annonce, via sa filiale Motorola Mobility, la couleur d’un smartphone “made in USA”.

A l’image d’Apple, qui compte relocaliser en Californie une partie de sa production, le groupe Internet de Mountain View cherche à gagner en indépendance vis-à-vis des sous-traitants asiatiques.

Mais aussi à s’affranchir de coûts logistiques en hausse, fonction du renchérissement du prix de l’énergie.

Motorola Mobility – passé dans son giron en août 2011 pour 12,4 milliards de dollars – constitue un allié de poids pour remonter la chaîne de la conception hardware sans traverser l’Atlantique.

Voici plusieurs mois que les indices en ce sens se multiplient, autour du mystérieux projet X-Phone, dont pourrait bientôt naître toute une gamme de terminaux.

Après un an et demi de développement conjoint, la première véritable réalisation du tandem Google – Motorola Mobility s’est matérialisée ce mercredi, à l’occasion de la conférence D11 d’All Things Digital.

Il s’agit du smartphone Moto X, qui sera fabriqué au Texas, près de Fort Worth, dans un usine dont les chaînes de production ont déjà vu défiler des téléphones Nokia.

Premier impact de la démarche sur l’économie locale : la création de 2000 emplois d’ici l’été.

Motorola pourra également mettre à profit la proximité vis-à-vis de ses équipes basées en Californie et dans l’Illinois pour accélérer le développement et la commercialisation de son produit.

Programmé pour le mois d’octobre à en croire Bloomberg, l’offensive devrait d’abord concerner le marché américain, où le constructeur capte encore 8,5% du marché des téléphones mobiles (4e position au baromètre de ComScore).

Le principal argument du Moto X ne serait pas son double processeur (ou 2 micro-architectures ?), mais plutôt ses nombreux capteurs qui lui permettront d’analyser précisément son environnement.

Cette intelligence artificielle nourrie de technologies prédictives pourrait permettre de lancer automatiquement l’appareil photo au moment opportun, d’empêcher l’envoi de SMS au volant ou encore de déclencher la mise en veille immédiate dans une poche.

Des accessoires intelligents seraient également en cours de conception. En tête de liste, un tatouage électronique.

Les marchés ont fraîchement accueilli cette annonce, avec une action Google qui a perdu 1,47% de sa valeur, à 868,31 dollars, dans la journée de mercredi à la Bourse de New York.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les secrets et astuces de Google ?

Crédit illustration : 3Dstock – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur