Google n’aurait vendu que 80 000 Nexus One en un mois

MobilitéOS mobiles

Un mois après son lancement aux Etats-Unis, le Nexus One de Google ne se serait écoulé qu’à 80 000 exemplaires. La première mise à jour autorisant le multi-touch fera-t-elle grimper les ventes ?

Le Nexus One de Google a toujours du mal à se tailler une place de choix sur le secteur des terminaux mobiles. Un peu plus d’un mois après son lancement aux Etats-Unis, la firme américaine Flurry, qui propose des outils d’analyse, de déploiement et de monétisation d’applications mobiles aux développeurs, estime que ce smartphone s’est écoulé à seulement 80 000 unités sur le sol américain.

Déjà, le cabinet Flurry avait souligné, à la mi-janvier, que Google n’était parvenu à vendre que 20 000 Nexus One une semaine après sa sortie aux Etats-Unis.

A titre de comparaison, l’iPhone 3G d’Apple, distribué par AT&T, s’était vendu à 500 000 exemplaires seulement deux jours après sa sortie aux Etats-Unis en 2007, tandis que la deuxième génération, l’iPhone 3G S, avait séduit 1,6 million de consommateurs une semaine après son lancement (juin 2009),mais cette fois dans 8 pays et non pas seulement aux Etats-Unis.

Quant au Droid de Motorola sous Android, connu sous le nom de Milestone en France, il aurait rencontré un plus grand succès : il se serait vendu à 250 000 unités, sept jours après sa sortie en novembre dernier…

Pour doper les ventes de son premier GPhone, Google a multiplié les initiatives, en baissant tout d’abord de 100 dollars le prix de son Nexus One pour les clients de l’opérateur T-Mobile souhaitant bénéficier d’une offre de renouvellement.

Par ailleurs, la firme de Mountain View a publié la semaine dernière la première mise à jour majeure pour son smartphone. Désormais, le Nexus One supporte le multi-touch et les problèmes de connexion au réseau 3G ont été résolus.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce succès mitigé. Première explication : Google n’a pas encore lancé de campagnes de publicité de grande envergure pour faire connaitre son nouveau joujou.

Par ailleurs, le mode de distribution du Nexus One est atypique : le Nexus One ne peut être acheté que via un site Internet dédié mis en place par Google, et ne peut être ni testé ni vendu en boutique.

En outre, les offres de smartphones sous Google Android ne cessent de se multiplier chez HTC, Motorola, Sony Ericsson, Samsung ou LG. Les mobinautes n’ont donc que l’embarras du choix et ne se tournent donc pas forcément vers le Nexus One…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur