Google NewsPass veut monétiser les contenus d’actualité

Cloud
Information - news

Via sa plate-forme NewsPass, Google envisage de monétiser l’information en proposant aux internautes l’accès payant à des contenus d’actualité publiés par les éditeurs et les médias en ligne.

Consulter l’actualité en provenance des sites Web et des journaux en ligne, c’est déjà possible grâce à Google News. La firme de Mountain View ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Google souhaite mettre sur pied d’ici la fin de l’année une nouvelle plate-forme, baptisée NewsPass, mais qui donnerait cette fois-ci accès à des contenus d’actualité payants. Les médias et les éditeurs pourront ainsi monétiser leurs articles, et les proposer sur tous les types de terminaux connectés au Web, comme les smartphones ou les tablettes numériques comme l’iPad, régulièrement désignées comme étant une nouvelle source de revenus pour les éditeurs et la presse.

Selon des informations recueillies par le journal italien La Repubblica, un système de micro-paiement, comme Google Checkout, sera intégré à la plate-forme, déjà en phase de tests, et permettra en un clic aux internautes de payer pour l’article ou la vidéo qu’ils ont choisi de lire ou de voir, à condition que Google ait déjà référencé le contenu d’actualité sur son moteur. Les achats pourrait s’effectuer à l’unité ou par abonnement.

Google explique que la plus grosse part des revenus générés par l’achat de contenus d’actualité sur NewsPass sera reversée aux éditeurs et aux médias en ligne concernés. Mais il va sans dire que Google y ponctionnera sa commission.

Interrogé par nos confrères de Silicon.fr, Google France n’a pas confirmé l’arrivé de la plate-forme NewsPass.

Afin de s’attirer les bonnes grâces des ayants droit, Google expérimente actuellement un système permettant à un panel d’éditeurs de faire remonter comme ils le souhaitent leurs contenus sur Google Actualités, via l’espace en ligne Editor Picks.

Depuis plusieurs mois, Google est confronté aux foudres d’éditeurs, comme Rupert Murdoch, le P-DG de News Corp, qui pointe régulièrement le déséquilibre existant entre les médias en ligne et des agrégateurs de contenus comme Google.

“Actuellement, nous sommes en situation où les créateurs de contenus supportent les coûts alors que les agrégateurs de contenus récupèrent le bénéfice. A long terme, c’est intenable.”

Rupert Murdoch souhaite ainsi que ses périodiques, comme le Wall Street Journal, continue de bénéficier d’une petite visibilité sur Google News. Mais au-delà du titre et d’une phrase ou deux de l’article, l’internaute souhaitant en continuer la lecture est redirigé vers le site Web du journal où la consultation de l’intégralité de l’article est payante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur