Google offre une deuxième chance aux mauvaises pubs

Mobilité

Les membres du programme AdWords peuvent forcer la diffusion d’un lien désactivé par le moteur. En y mettant le prix.

Google offre désormais une seconde chance aux liens sponsorisés ayant remporté le moins de succès. Auparavant, ces liens étaient pénalisés par le moteur de recherche qui les rétrogradait sur ses pages de résultats, quel que soit le coût au clic (CPC) choisi par l’annonceur. Ils pouvaient même se voir désactivés, Google invitant alors son client à modifier son message publicitaire.

Un facteur de qualité

Désormais, les membres du programme AdWords ont la possibilité de forcer la diffusion d’un lien sponsorisé désactivé. Pour ce faire, ils doivent proposer un CPC supérieur à une valeur minimale, appelée quality score et calculée automatiquement par Google en fonction de plusieurs paramètres (notamment la qualité du message publicitaire, le taux de clics enregistré par la publicité, les performances affichées par le mot clé associé, tous annonceurs confondus…).

Au final, pour agir sur la position de ses liens publicitaires sur les pages de résultats de Google, l’annonceur ne doit plus seulement s’appuyer sur le CPC proposé par ses concurrents. Il doit également tenir compte du quality score qui varie d’une publicité à l’autre, d’un annonceur à l’autre et dans le temps, diminuant au fur et à mesure que le taux de clic d’un lien s’améliore. Les plates-formes permettant une gestion automatisée des campagnes de liens promotionnels n’ont plus qu’à se mettre à jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur