Google part explorer à son tour les mondes virtuels

Mobilité

Le groupe Internet sort en version bêta Lively, qui semble bien parti pour marcher sur les plates-bandes de Second Life.

Google fait à son tour son entrée dans le monde des avatars en ligne à partir d’une application à télécharger. Lively – un nom qui n’est pas sans rappeler le programme “Live” des services Internet de Microsoft – est un programme très similaire à Second Life. Il permet de créer son monde virtuel en 3D dans un esprit de communautés et de discussions.

Développé en partenariat avec l’université d’Etat de l’Arizona, Google Lively est pour l’instant en version bêta. Le programme fonctionne sur Windows Vista et XP avec les navigateurs Internet Explorer ou Firefox.

Quels sont ses principaux atouts ? Les conversations sur Lively sont plus interactives, plus drôles que sur les chats traditionnels n’incluant que du texte, et parfois du son voire de la vidéo. Sans compter sur le large choix d’avatars. Lively est accessible depuis un site personnel, un blog et, bien sûr, un site de réseau social comme les incontournables MySpace et Facebook.

“Si vous entrez dans un salon Lively intégré dans votre blog ou dans votre site Internet favori, vous pouvez tout de suite avoir une idée des centres d’intérêt de la personne qui l’a créé, simplement en observant les meubles ou le cadre choisis”, explique Niniane Wang, Responsable engineering qui a supervisé la création de Lively, dans une contribution sur l’un des blogs officiels de Google.

Jusqu’à 20 personnes peuvent se trouver dans la même pièce virtuelle, qu’il est également possible de personnaliser : du chandelier romantique à la chaine stéréo dernier cri. Grâce à Picasa, le service d’images de Google, les utilisateurs peuvent décorer les murs de leur monde virtuel avec leurs photos.

Mondes virtuels : cela se bouscule au portillon

Google Lively est le résultat d’un projet mené “à 20%” par Niniane Wang, en référence à la philosophie de Google selon laquelle les employés doivent consacrer une journée par semaine à un projet extérieur à leurs responsabilités principales.

Néanmoins, Lively n’arrive pas encore à la hauteur de Second Life, créé par Linden Labs, qui va nettement plus loin en termes de communauté : possibilité d’interagir avec plusieurs centaines de participants dans la même pièce, de réaliser des transactions, de jouer, d’enseigner, de travailler…

Coïncidence ? Le lancement de Lively intervient au même moment que celui de Vivaty (déjà repéré par Vnunet.fr en avril dernier). La version bêta de ce projet de communauté combinant mondes 3D, tchat et réseaux sociaux, est aussi sortie cette semaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur