Google + va-t-il intégrer les hashtags à la Twitter ?

Marketing

Google+ va-t-il accaparer le hashtag (#), ce caractère inhérent à l’usage de Twitter ? Tel est le souhait de son inventeur Chris Messina. Mais les avis divergent.

Google Plus va-t-il accaparer le hashtag (#), ce caractère vulgarisé par Twitter ?

Tel est le souhait de Chris Messina, son inventeur “Open Web Inventor” chez Google, il y a quatre ans déjà. Mais les avis divergent quant à une éventuelle implémentation sans amélioration.

Le dièse utilisé sur Twitter pour faciliter les recherches pourrait bien faire d’ici peu son apparition dans les cercles de Google+.

A moins qu’il ne constitue qu’un prélude à une codification plus évoluée, dans l’optique d’aider les utilisateurs à trier efficacement les messages de leur fil d’actualité.

De nombreuses personnes voudraient pouvoir trier le contenu posté par leurs amis en fonction du sujet traité. Google+ ne prend pas en charge ce type de classement“, expliquait Chris Messina dans un billet posté sur le blog de Google (désormais indisponible).

Twitter a quatre ans d’avance“, ajoute-t-il. “Il est grand temps que le hashtag devienne monnaie courante.”

Plus étonnant encore, Google, pourtant habitué à mettre en place à la hâte ses nouvelles fonctionnalités, n’a pas dévoilé la moindre ébauche d’un éventuel concept similaire au hashtag.

Une telle option permettrait pourtant de repérer plus aisément des sujets particuliers, à l’instar du signe +, qui facilite la mise en relation d’un mot-clé avec un utilisateur.

Mais Google devra au préalable trouver un équilibre entre pertinence et proximité temporelle des messages. Sans compter leur auteur. Car ses services n’ont pas grand-chose en commun avec ceux de Twitter.

L’usage de tags n’est pas nouveau dans l’écosystème de Google. Gmail en est le meilleur exemple, avec ses labels. Même constat pour le module Documents.

Aussi, Joseph Smarr, ingénieur et directeur technique pour Google+, ne cache pas son intérêt.

Personnellement, je trouve qu’il y a quelque chose à creuser, mais pour le moment, nous n’avons rien d’officiel à déclarer à ce sujet“, annonce-t-il.

L’hésitation est reine à l’heure où certains développeurs déplorent le peu d’options proposées par les hashtags. C’est l’avis d’Adrian Holovaty, développeur web. Il prétend que “cela sonne faux de songer à un copier-coller de Twitter vers Google+“.

Une injonction à laquelle rétorque Chris Messina. “Je ne prétends pas qu’implémenter tels quels les hashtags soit la meilleure façon de procéder pour Google. Mais cela peut initier une transition vers un nouveau concept.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur