Google prend ses distances avec le moteur de rendu HTML WebKit

Cloud
Google Chrome

Google prend ses distances avec WebKit en développant son propre moteur de rendu HTML : Blink.

WebKit, le moteur de rendu HTML le plus utilisé dans l’industrie des butineurs Web, n’a plus les faveurs de Google, qui en a développé un dérivé (“fork”) répondant au nom de Blink.

Le groupe Internet de Mountain View prend l’initiative avec ce nouveau projet open source sur lequel il aura davantage de préhension, pour optimiser le code source et pousser plus rapidement des nouveautés.

Au final, ce sont 4,5 millions de lignes qui pourraient être supprimées, notamment dans la partie JavaScript, Google disposant de son propre moteur (V8).

Cela n’a pas été une décision facile à prendre. Nous savons que l’introduction d’un nouveau moteur de rendu peut avoir des conséquences importantes pour le Web“, admet Adam Barth, cité par Silicon.fr.

Néanmoins, nous croyons que disposer de plusieurs moteurs de rendu – tout comme avoir plusieurs navigateurs – va stimuler l’innovation et au fil du temps améliorer la santé de l’écosystème web ouvert dans son ensemble“, ajoute-t-il.

Blink sera utilisé au sein de Chrome et son dérivé open source Chromium. L’éditeur scandinave Opera Software l’adoptera également, alors qu’il devait initialement basculer vers WebKit.

Les deux moteurs de rendu entretiendront tout de même un lien de parenté en tant que descendants de KHTML, projet intimement lié à l’environnement de bureau KDE.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les navigateurs Web ?

Crédit image : Pushkarevskyy Bogdan – Shutterstock.com
Crédit logo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur