Google raconte sa “story searching”

Cloud

Pertinence, rapiditié, personnalisation…Lors d’un point presse en France, le groupe Internet a recensé les points d’améliorations de son moteur.

Alors la firme de Mountain View a fêté ses dix ans l’année dernière, Google France a souhaité faire le point sur l’histoire de son activité de prédilection : la recherche en ligne.

Yoelle Maarek, ingénieur et directeur du Google Haifa Engineering Center d’Israël, a rappelé les trois principaux objectifs de Google dans la mise en place d’un moteur de recherche d’informations efficace : “la pertinence, mais aussi la rapidité et l’actualisation”.

Google se revendique aujourd’hui comme le moteur de recherche le plus rapide : trois dixièmes de seconde suffisent pour obtenir une réponse à une requête. De même, au début de l’aventure Google en 1998, les robots de la firme n’exploraient le Web que tous les trois ou quatre mois pour mettre à jour ses pages de résultats.

Aujourd’hui, c’est fini : les “surfeurs” balayent le Net  en permanence pour garantir un contenu actualisé, très utile pour avoir accès le plus vite possible aux derniers nouvelles édités par des blogs ou des sites d’actualité.

La recherche en ligne chez le géant américain se place actuellement “sous le signe des expérimentations”, précise Yoelle Maarek. Avec pour but constant de perfectionner les algorithmes pour rendre le moteur plus performant, mais aussi en comptant sur l’appui des internautes et utilisateurs de ce service pour émettre des suggestions et des idées d’amélioration. Google propose ses nouvelles créations basées sur la recherche en ligne sur son Experimental Labs.

Des résultats de recherche de plus en plus personnalisables

L’internaute peut ainsi y trouver des applications comme SearchWiki, lui permettant de personnaliser ses résultats de recherche. A l’aide de cet outil, il peut classer, supprimer ou commenter les liens qui lui sont proposés. Le centre de recherche de Google en Israël a aussi mis au point la fonctionnalité Suggest pour faciliter et améliorer la recherche à partir d’un mot-clé. Il s’agit d’une aide à la saisie qui recommande à l’utilisateur les mots-clés les plus populaires dès qu’il commence à taper les premières lettres de sa requête dans la barre de recherche. 

Pour l’avenir, Google voit la recherche en ligne sous le mode de la personnalisation, où “les informations s’adressent à chaque utilisateur en particulier et sont contrôlables par ce dernier”. Selon Google, le moteur de recherche le plus efficace serait celui que l’internaute peut lui-même “créer et former”. Cette vision de la recherche en ligne a été amorcée avec l’apparition d’iGoogle, son service de pages personnalisables, concurrent de Netvibes.

Dans cette volonté de créer des recherches personnalisées, la firme de Mountain View compte améliorer son service Historique Web, disponible depuis août dernier en français, et accessible à partir de son compte Gmail. Google précise que ce mode d’identification est indispensable puisque ce service “contient des informations d’ordre personnel”.

L’internaute peut alors faire des recherches dans tous les contenus qu’il a consultés. Il peut également obtenir des résultats personnalisés : Google, au moment de la requête, prendra en compte les objets des précédentes recherches effectuées et les sites déjà visités par l’utilisateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur