Google Science Journal : votre smartphone devient un mini-labo

Apps mobilesMobilité
google-science-journal
1 0

Avec l’application gratuite Science Journal disponible sous Android aux USA, Google met la science à l’honneur.

Google estime qu’il y a un esprit scientifique qui sommeille en chacun de nous. C’est avec cette idée en tête que la firme Internet de Mountain View a lancé l’application Science Journal, estimant que la science est « fondamentale pour améliorer le monde qui nous entoure ».

Destinée aussi bien aux enfants qu’aux adultes, comme le précise Google dans son billet de blog , Science Journal aide les scientifiques en herbe à prendre des mesure et à explorer le monde qui les entoure.

L’application permet d’enregistrer des données issues de capteurs de son smartphone Android ou bien connectés à une carte Arduino, de prendre des notes, d’observer, d’interpréter et de prédire. L’interprétation pourra se faire sur la base des graphiques affichés en temps réel.

L’application permet aussi d’ajouter des photos et des notes à ses projets. « Fondamentalement, nous pensions que cette application vous aidera à apprendre comment penser comme un scientifique. »

A titre d’exemple, on pourra utiliser le capteur de luminosité ambiante de son terminal Android afin de collecter des données et de faire tourner des expériences.

Mais, l’application peut également exploiter les données issues des autres capteurs du smartphone, tels que l’accéléromètre ou le microphone.

Pour l’occasion, Google s’est aussi associé à Exploratorium (leader dans l’éducation scientifique) pour développer une gamme de kits.

Disponibles exclusivement aux Etats-Unis, ils sont destinés à accompagner le lancement de l’application Science Journal. Ils incluent des capteurs, des microcontrôleurs et diverses fournitures permettant de réaliser une expérience gravitant autour de son smartphone.

Pour fédérer encore plus d’utilisateurs et de développeurs autour de Science Journal, Google a également l’intention de rendre open source le code de l’application dès cet été.

On connaissait les cartes Arduino qui permettent, à un prix très faible, de mettre au point des prototypes d’appareils connectés avec des capteurs pour appréhender l’environnement.

La plate-forme DIY (Do-It-Yourself) nécessite toutefois quelques connaissances en langage C et en électronique.

(Crédit photo : @Google)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur