Google se propose de traduire les pages Web

Mobilité

L’outil Google Translate (Traduction) offre aux éditeurs de sites Internet et aux internautes de traduire automatiquement des pages Web sélectionnées dans la langue de leur choix.

Après avoir intégré son outil de traduction automatique Google Translate dans sa messagerie Gmail il y a quelques mois, Google propose cette fois-ci aux internautes de leur traduire les pages Web qu’ils visitent dans la langue de leur choix. Plus de cinquante langues sont disponibles.

Les éditeurs peuvent directement inclure ce gadget sur leur propre site Internet, afin de faciliter la traduction de leurs pages. Google propose alors de sélectionner la langue de la page Web, et ensuite de copier-coller le code HTML mis à disposition par la firme de Mountan View.

Les internautes peuvent aussi intégrer Google Traduction dans la barre d’outils de leur navigateur, en sélectionnant, à partir de cette liste, un bouton indiquant la langue dans laquelle la page sera traduite par la suite.

Conscient des lacunes de son outil automatique Google Translate, le géant de l’Internet précise bien que ce service gratuit est avant tout fait pour “se faire une idée rapide d’une page” et qu’il “ne remplace pas une traduction professionnelle”, précise Jeff Chin, chef de produits, sur le blog officiel de Google.

Pour compléter son service de traduction automatique, Google avit sorti en juin dernier son outil Google Translator Toolkit, qui offre aux internautes d’éditer une traduction réalisée par Google pour y apporter leur “patte humaine” et ainsi la corriger. Cette touche personnelle permet ainsi à l’outil de traduction automatique de s’améliorer et de proposer des traductions plus fines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur