Google Springboard : de l’intelligence artificielle dans l’environnement de travail

Business intelligenceCloudData-stockage
google-springboard-ai
2 2

Ajouter une dose d’intelligence artificielle dans la suite Google for Work pour personnaliser l’expérience utilisateur : c’est l’objectif de Springboard.

Un assistant « à la Google Now » adapté au travail collaboratif en entreprise : ainsi pourrait-on décrire Springboard, service lancé par Google dans le cadre de sa conférence itinérante Atmosphere, qui faisait cette semaine étape à Tokyo.

Avec ce moteur de recherche qui exploite des technologies d’intelligence artificielle pour faire remonter de l’information pertinente aux utilisateurs des Google Apps, la firme avance ses pions sur la question des « digital workplaces », du nom de ces environnements personnalisés qui centralisent les outils de productivité.

Dans le même registre, Microsoft a son outil Delve, greffé à Office pour cartographier l’ensemble des interactions entre les utilisateurs. Du côté d’IBM, on a lancé, fin 2014, l’offre Verse, qui regroupe les principaux canaux de communication en une solution de messagerie électronique qui exploite des outils analytiques associés à de l’intelligence artificielle.

Le principe est similaire chez Google, Springboard indexant l’ensemble des contenus auxquels l’utilisateur a accès dans les différentes composantes de la suite Google for Work (Gmail, Calendar, Docs, Drive, Contacts…).

Le modèle-type de recommandation par intelligence artificielle, c’est le planning de la journée, basé sur des critères comme le nombre de commentaires sur un document depuis sa dernière ouverture ou l’ajout de mots-clés.

google-springboard

Testé avec quelques entreprises clientes de Google Apps for Work, Springboard s’ouvre à tous, sur candidature, dans le cadre d’un programme « Early Adopter ».

Même chose pour la nouvelle version de Google Sites.

La solution de gestion de sites Web et d’intranets s’enrichit d’une interface en glisser-déplacer et s’oriente sur les projets collaboratifs en implémentant le système de synchronisation temps réel qu’on retrouve dans Google Docs.

Google évoque aussi un accès facilité au contenu hébergé sur ses autres services et met l’accent sur la disponibilité de plusieurs dizaines de thèmes responsive.

Crédit photo : maxuser – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur