Google Suggest : de l’électricité dans l’air avec Direct Energie

Cloud

La fonction de suggestion liée à Google a déplu à Direct Energie, qui obtient une condamnation en référé mais pas de réparations.

La fonction Google Suggest , apparue sur Google.com dès août 2008, commence à faire des vagues en France avec une plainte émanant de Direct Energie.

Lorsqu’un internaute tape sur son clavier sa requête moteur, Google.fr suggère automatiquement une liste de mots-clés pour lui faciliter la tâche. En fait, le groupe Internet a monté un algorithme censé refléter objectivement les recherches des internautes les plus fréquentes sur la foi de statistiques.

Mais ce système nuit au business de Direct Energie et s’en offusque. En tapant le nom du fournisseur d’électricité sur Google, Google Suggest lie cette requête à une première expression cinglante : “direct energie arnaque”.

Du coup, la société française a assigné Google en référé devant le tribunal de commerce de Paris, considérant que cette présentation constituait “une faute civile” et un “trouble manifestement illicte” dans le sens du code civil.

Une ordonnance délivrée le 7 mai tourne en faveur de Direct Energie. Le tribunal de commerce de Paris considère que Google “participe, fut-ce involontairement, à une campagne de dénigrement de Direct Energie”.

Le moteur doit supprimer la suggestion litigieuse, sous astreinte de 1000 euros par infraction constatée. Le tribunal n’a pas perçu de réels préjudices d’un point de vue business. En conséquence, Google n’aura pas à verser de dommage-intérêt à la société plaignante. Selon Legalis.net, Google a fait appel de la décision.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur