Google teste le calcul distribué

Mobilité

Après le projet Seti@home, un nouveau système de partage des ressources devrait être proposé aux internautes via la barre d’outils de Google.

Google, éditeur du fameux moteur de recherche, teste la possibilité de transformer sa barre d’outils (voir édition du 12 décembre 2000) en un outil de partage de ressources. Ses utilisateurs pourraient dès lors profiter des périodes d’inactivité de leur PC pour aider, par exemple, à la recherche scientifique. Une démarche similaire au fameux programme Seti@home qui tire profit, lui, du déclenchement de l’économiseur d’écran (voir édition du 18 octobre 2001).

Plus de 500 internautes se sont vu proposer l’essai d’une nouvelle version de la barre permettant aux utilisateurs de Windows de donner leurs ressources de calcul inutilisées (la nuit par exemple) au projet Folding@Home de l’Université de Stanford. Le but de ce dernier étant d’observer et de décortiquer comment l’information génétique est convertie en protéines. Pour Sergey Brin, cofondateur de Google, il s’agit principalement de profiter de l’expérience de Google dans le domaine des grands systèmes informatiques. A terme, plusieurs projets de recherche seront évidemment concernés. L’adoption de cette nouvelle barre pourrait bien être une réponse à la faiblesse majeure de l’informatique distribuée qui est justement de faire physiquement parvenir le logiciel à ceux qui veulent participer.

Traduit et adapté d’un article paru sur VNUnet.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur