Google veut mieux cerner les usages des réseaux sociaux en entreprise

EntrepriseRégulations

La branche française de Google Entreprise a présenté une enquête paneuropéenne sur l’usage des réseaux sociaux. Ce sera utile pour lancer à terme Google Plus for Business.

Google Entreprise s’intéresse aux réseaux sociaux dans le cadre d’un usage professionnel.

En France, la division des services professionnels du groupe Internet a réalisé une enquête paneuropéenne sur l’usage des réseaux sociaux*.

Un exercice un brin orienté mais qui permet d’avoir une idée sur la manière dont les réseaux sociaux sont exploités en entreprise.

Les principales motivations citées sont la recherche d’information, de contacts ou d’expertises (41%), le partage des connaissances (37%), la création de communauté (34%) et le moindre usage de la boîte mail (31%).

En présentant les principaux enseignements de cette étude lors d’un point organisé mardi matin dans les locaux parisiens de Google, Pierre Gomy, Directeur Marketing de Millward Brown France, a considéré que “les professionnels seniors” se montraient plus “enthousiastes” que les “professionnels juniors”.

Il a également estimé que “les entreprises à forte croissance [avec un chiffre d’affaires en hausse de 10%, ndrl] ont plus besoin des réseaux sociaux en tant qu’outil d’accompagnement.”

De son côté, Thierry Happe, Président fondateur de Happening Co (en charge du Forum NetExplo), considère que l’usage des réseaux sociaux se développent inéluctablement.

Mais il n’est pas forcément poussé par les directions des entreprises. C’est souvent une réalité de terrain qui remonte vers la hiérarchie.

C’est l’un des défis du “management à l’épreuve des réseaux sociaux” : comment canaliser la dimension transversale des réseaux sociaux, favoriser la dimension collaborative en coupant les organisations traditionnelles par silos et faire émerger du nouveau business.

Thierry Happe identifie ainsi trois enjeux des grandes entreprises par rapport à des réseaux sociaux : évolution de l’organisation et du mode de management, gestion du temps entre vie professionnelle et vie privée (“networking ou not working”) et attractivité des talents et fidélisation des collaborateurs.

Google Entreprise a invité Morgan Tilly, Directeur des projets stratégiques chez la société Inov’On, pour témoigner de l’usage des réseaux sociaux.

Une entreprise nantaise multi-facettes (“intervention sur site, Achat, Communication”) de 300 salariés qui a adopté la suite collaborative Google Apps avec un module Google Plus supplémentaire.

“Nous n’avons pas modifié la charte informatique avec le réseau sociau. Chaque collaborateur est libre de l’utiliser ou non. Il n’y a pas de contrainte. Pour des raisons de sécurité, on a laissé le réseau dans notre groupe. Il n’y a pas d’interaction avec l’externe. Mais nous cherchons un moyen de l’ouvrir à nos partenaires et fournisseurs.”

Google Entreprise pourra peut-être venir à la rescousse. “Nous restons actuellement dans une  logique ‘du tout ou rien’ [blocage total des réseaux sociaux en entreprise ou ouverture complète des vannes, ndlr]”, commente Eric Haddad,

Directeur Google Enterprise pour la zone Europe du Sud. “A nous de savoir comment apporter cette capillarité.” Une manière de préparer l’arrivée d’une version BtoB de Google Plus (à une échéance qui demeure non précisée).

Google Entreprise - réseau social - Google Plus

De gauche à droite, Morgan Tilly (Inov’On), Eric Haddad (Google Enterprise), Pierre Gomy (Millward Brown France) et Thierry Happe (Happening Co)

*Cette enquête a été menée par Millward Brown (institut d’études : “capital de marque, de la communication et des médias”) du 24 février au 14 mars 2012 auprès de 2700 professionnels qui ont adopté un réseau social en entreprise (interne comme Yammer ou Jive) ou externe (Facebook, LinkedIn, Viadeo…).
Les sondées sont réparties dans sept pays : France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni. Les réponses ont été recueillies via un questionnaire en ligne. Tous sont issus d’organisations ayant au moins 50 collaborateurs lorsque l’entreprise est organisée en un site unique, ou 25 collaborateurs lorsque l’entreprise est organisée sur plusieurs sites.

Crédit photo illustration article : © kotoyamagami – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur