Gouvernement : Macron s’en va, ça sent le Sapin pour le numérique

LégislationManagementNominationsRégulations
michel-sapin-numerique
4 7

Michel Sapin endosse les fonctions de ministre de l’Economie et des Finances au sens large et récupère la tutelle du numérique, toujours associé à Axelle Lemaire.

La démission d’Emmanuel Macron du gouvernement survenue mardi après-midi a fait montée la température du thermomètre du monde politique. L’Elysée vient d’annoncer une recomposition, qui concerne de manière connexe le secteur du numérique. Michel Sapin prend du galon et endosse les fonctions de ministre de l’Economie et des Finances au sens large.

Au passage, il récupère sous forme de tutelles des pans de secteurs comme l’Industrie, les PME et l’artisanat et donc le numérique. Michel Sapin redevient donc un super-ministre qui reprend le périmètre global des services de Bercy.

Un large spectre de domaines qu’il supervisait déjà dans la période…1992-1993 en tant que ministre de l’Economie et des Finances (gouvernement Pierre Bérégovoy sous la présidence de François Mitterrand).

Mais soyons clairs : Axelle Lemaire reste au contact des acteurs du secteur IT en qualité de secrétaire d’Etat du Numérique. Le duo Macron – Lemaire n’a pas toujours bien fonctionné sur fond de tensions sur les prérogatives de part et d’autre afin d’emporter l’adhésion de la French Tech.

Quant à Emmanuel Macron qui occupait le poste de ministre de l’Economie depuis août 2014, il quitte les affaires pour se « consacrer entièrement à son mouvement politique » En Marche. Mais il compte bien s’appuyer sur le numérique et sur ses réseaux pour promouvoir ses idées. Au point de s’engager dans la course à l’Elysée ? Probablement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur