Green IT : Erskine, le “campus-témoin” de HP

Cloud

C’est la seule usine d’assemblage en Europe du constructeur destinée à répondre aux besoins de ses clients sur le Vieux continent. Visite en diaporama.

Après une dégustation de whisky écossais à son arrivée à Edimbourg le soir du 3 juin, la délégation de journalistes français se rend le lendemain matin en bus dans le complexe HP d’Erskine, une ville située dans la proche couronne à l’ouest de Glascow (à presque 100 kilomètres de notre point de chute en Ecosse : Edimbourg). Compaq y a installé sa première usine européenne dès 1987. Après la fusion avec HP annoncée en 2001, le complexe écossais a été maintenu en exploitation pour en faire l’unique site d’assemblage de serveurs pour les clients européens du constructeur.

HP a fait de ce complexe une “usine-témoin” dans laquelle il emmène clients et journalistes pour montrer son savoir-faire industriel en termes d’assemblages “sur mesure” de configuration de racks et serveurs et pour témoigner de son engagement green IT.

“Excusez-moi, j’ai du mal à parler car je sors du cabinet dentaire”, prévient d’emblée Alan Macintyre, en qualité de directeur du campus d’Erskine mais aussi de principal responsable pour les activités industrielles Technology Solutions Group (TSG) / Enterprise Storage and Server (ESS), prend en charge la présentation et la visite du complexe. A l’instar des précédents exposés des représentants de HP France, le responsable local met naturellement l’accent sur la partie green IT et le recyclage en particulier. Actuellement, 85% des déchets sont recyclés. Le reliquat est destiné à être traité en déchetterie.

2000 personnes travaillent dans cette structure située en périphérie de la ville. Une forte proportion est fournie par les agences locales de travail intérimaire afin d’adapter plus facilement l’outil de production aux pics ou aux baisses d’activité. UPS a dépêché également une équipe sur place pour prendre en charge le volet logistique.

Usine silencieuse

A l’intérieur, on imaginait des chaînes de production robotisées…En fait, tout se fait à la main. L’environnement de travail est propre et agréable pour une usine (que l’on qualifie ici de “campus”). Le silence qui y règne est étonnant. Des espaces cafetaria, qui entourent le site d’assemblage, sont mis à la disposition des salariés qui disposent d’une zone cybercafé.

“Cabinet Pack”, “Business Critical Systems”, “Deskside Pack”, “Deskside Build”, “Deskside test”, “Cabinet Test”, “ISS Manufacturing”…Le taylorisme a encore des beaux jours devant lui. Les zones d’assemblage sont distinctes en fonction des tâches. Alan Macintyre insiste sur la notion d’assemblage sur mesure qui peut prendre en compte la dimension câblage spécifique en passant par une configuration unique “rack + serveurs”.

Au fond du complexe, on aperçoit une immense bâche bleue destinée à isoler un espace de montage et de tests de configurations surdimensionnées. Comme des clusters ou des supers calculateurs par exemple.

Vnunet.fr vous propose un diaporama de quelques photos du site d’Erskine (disponible via Slide.com). En raison des soucis de secrets industriels, la plupart sont estampillée HP.

Après une dégustation de whisky écossais à son arrivée à Edimbourg le soir du 3 juin, la délégation de journalistes français se rend le lendemain matin en bus dans le complexe HP d’Erskine, une ville située dans la proche couronne à l’ouest de Glascow (à presque 100 kilomètres de notre point de chute en Ecosse : Edimbourg). Compaq y a installé sa première usine européenne dès 1987. Après la fusion avec HP annoncée en 2001, le complexe écossais a été maintenu en exploitation pour en faire l’unique site d’assemblage de serveurs pour les clients européens du constructeur.

HP a fait de ce complexe une “usine-témoin” dans laquelle il emmène clients et journalistes pour montrer son savoir-faire industriel en termes d’assemblages “sur mesure” de configuration de racks et serveurs et pour témoigner de son engagement green IT.

“Excusez-moi, j’ai du mal à parler car je sors du cabinet dentaire”, prévient d’emblée Alan Macintyre, en qualité de directeur du campus d’Erskine mais aussi de principal responsable pour les activités industrielles Technology Solutions Group (TSG) / Enterprise Storage and Server (ESS), prend en charge la présentation et la visite du complexe. A l’instar des précédents exposés des représentants de HP France, le responsable local met naturellement l’accent sur la partie green IT et le recyclage en particulier. Actuellement, 85% des déchets sont recyclés. Le reliquat est destiné à être traité en déchetterie.

2000 personnes travaillent dans cette structure située en périphérie de la ville. Une forte proportion est fournie par les agences locales de travail intérimaire afin d’adapter plus facilement l’outil de production aux pics ou aux baisses d’activité. UPS a dépêché également une équipe sur place pour prendre en charge le volet logistique.

Usine silencieuse

A l’intérieur, on imaginait des chaînes de production robotisées…En fait, tout se fait à la main. L’environnement de travail est propre et agréable pour une usine (que l’on qualifie ici de “campus”). Le silence qui y règne est étonnant. Des espaces cafetaria, qui entourent le site d’assemblage, sont mis à la disposition des salariés qui disposent d’une zone cybercafé.

“Cabinet Pack”, “Business Critical Systems”, “Deskside Pack”, “Deskside Build”, “Deskside test”, “Cabinet Test”, “ISS Manufacturing”…Le taylorisme a encore des beaux jours devant lui. Les zones d’assemblage sont distinctes en fonction des tâches. Alan Macintyre insiste sur la notion d’assemblage sur mesure qui peut prendre en compte la dimension câblage spécifique en passant par une configuration unique “rack + serveurs”.

Au fond du complexe, on aperçoit une immense bâche bleue destinée à isoler un espace de montage et de tests de configurations surdimensionnées. Comme des clusters ou des supers calculateurs par exemple.

Vnunet.fr vous propose un diaporama de quelques photos du site d’Erskine (disponible via Slide.com). En raison des soucis de secrets industriels, la plupart sont estampillée HP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur