Greg Reinacker (Newsgator) : “La cible des entreprises est notre priorité”

Mobilité

Le service américain d’agrégation de contenus par fils RSS a lancé un nouvel outil professionnel, Newsgator Enterprise Server.

Les fils RSS (pour Really Simple Syndication), avenir prometteur ou chronique d’une mort annoncée ? Les experts qui se sont exprimés à l’occasion des Journées Blogs 2.0 organisées à Paris les 5 et 6 décembre derniers sont partagés sur cette question. Newsgator Technologies, une société américaine qui exploite un service d’agrégation de contenus par fils RSS, n’a pas d’états d’âme. Créée en 2003, elle a levé plus de dix millions de dollars pour développer ses activités dans le monde (notamment en Europe à travers un partenariat avec VNUnet) et financer des acquisitions (FeedDemon, NetNewsWire). En marge des sessions Blogs 2.0, Greg Reinacker, fondateur et directeur technique de Newsgator, a fait le point sur les derniers développements de sa société.

Vnunet.fr : Quels sont les derniers développements de Newsgator ?
Greg Reinacker : La période actuelle est assez chargée : désormais, nous proposons des versions de Newsgator à la fois pour Windows et pour le Mac. Nous avons également développé un logiciel client pour Windows Mobile et nous travaillons sur le thème de la vidéo à la demande [avec le moteur dédié Blinkx.com, Ndlr]. Fin novembre, nous avons lancé un nouveau produit professionnel : Newsgator Enterprise Server.

Quelle cible de clients constitue le potentiel de développement le plus important ?
Sans hésiter, la cible des entreprises est notre priorité. Nous voulons toucher les administrateurs réseaux afin qu’ils prennent en charge la distribution de notre service d’agrégation de contenus à destination des collaborateurs, en fonction de leurs domaines de prédilection. Cela devient de plus en plus important pour les entreprises et les marques de savoir quand un commentaire est émis à leur sujet au sein de la blogosphère.

A votre avis, les fils RSS pourraient-ils supplanter les lettres de diffusion dans les boîtes e-mail ?
L’e-mail a été le premier vrai outil de communication en ligne. Puis la messagerie instantanée est arrivée. Maintenant, les fils RSS constituent une autre transition. Je pense qu’il faut plutôt raisonner en termes d’outils et d’usages complémentaires.

Vous avez décliné votre outil sur les supports mobiles. Rencontrez-vous des difficultés techniques de synchronisation du contenu entre le PC et le mobile ?
Cela dépend. Le logiciel mobile client tel qu’il existe actuellement effectue une synchronisation similaire à celle que l’on peut constater sur notre service Web. Fondamentalement, les deux applications exploitent la même base de données. Nous nous chargeons de l’hébergement du logiciel client qui crée des pages HTML adaptées à l’environnement mobile. Mais il est vrai que nous rencontrons des problèmes plus complexes avec les terminaux multimédias mobiles très avancés (rich mobile devices), notamment sur le volet de la sécurité.

Considérez-vous qu’il est facile pour un internaute lambda de se familiariser avec l’usage des fils RSS ?
Très clairement, nous devons tout faire pour simplifier la tâche des internautes. Newsgator déploie sur les sites de contenus des boutons spécifiques pour reconnaître notre service et faciliter l’intégration d’un nouveau fil sur notre lecteur. Des efforts sont réalisés pour que les internautes utilisent des fils RSS sans réellement en avoir conscience. Récemment, une étude de Yahoo montrait qu’une partie non négligeable de la population d’internautes consultaient des fils d’informations sans forcément savoir ce qui se passe derrière (voir édition du 11 octobre 2005). Les internautes n’ont nullement besoin de connaître la notion de fils RSS. Cette transparence nous semble la meilleure façon pour faciliter l’adhésion à nos services.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur