Groupware : Microsoft rattrape Lotus en Europe

Cloud

Bien qu’il conserve sa place de numéro un sur le marché européen des applications de travail en groupe, Lotus relâche son emprise. Selon les derniers chiffres du cabinet IDC, le concurrent Microsoft progresse sans relâche dans le monde entier et parvient à réduire son retard sur le Vieux Continent.

L’empire Lotus perd de sa poigne. Bien que la filiale d’IBM continue d’occuper la première position en Europe sur le marché du groupware lors du premier semestre 1999, Microsoft se montre de plus en plus menaçant d’après le cabinet IDC.

Dans le monde entier d’abord, la firme de Bill Gates a gagné durant les six premiers mois de l’année pas moins de 8,1 millions de nouveaux utilisateurs en groupware. Lotus a enregistré pour sa part 7,4 millions de nouveaux utilisateurs. Toutefois, ce dernier profite encore d’une base installée largement supérieure. En Europe, Microsoft progresse aussi mais de façon moins marquée. Le géant mondial peut revendiquer 1,9 million de nouveaux utilisateurs en six mois pour son application Exchange sur le Vieux Continent, ce qui reste inférieur aux 2,2 millions de nouveaux utilisateurs des produits Lotus. Qu’importe : selon l’analyste d’IDC Rebecca Watermann, qui ne communique pas de chiffres de parts de marché, l’écart entre les deux acteurs se réduit en Europe. “Lotus devrait sérieusement s’inquiéter, ses ventes ont été très affectées par les retards de Notes R5 et beaucoup de ses clients ont décidé d’en attendre la mise à jour, voire d’attendre la nouvelle version de Microsoft Exchange”, explique la spécialiste.

Fin 1998, Lotus rassemblait 29,6 millions d’utilisateurs dans le monde entier., tandis que Microsoft Exchange concernait 21,2 millions de personnes. “IDC prévoit que le marché des nouveaux utilisateurs de groupware va atteindre 11,6 millions de personnes d’ici la fin 1999. Il existe clairement un grand parc d’utilisateurs à gagner lors la deuxième moitié de l’année”, ajoute Rebecca Watermann. Pour Jim Moffat, responsable marketing de Lotus Notes, la confiance reste de mise. Selon lui, Microsoft Exchange a déjà atteint son sommet et la croissance de ses ventes pourrait ralentir dès les prochains mois.

Pour en savoir plus : http://www.idc.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur