Ha Nguyen Dac (Microsoft): “L’outil mobile, un périphérique du système informatique global”

Mobilité

Avec Windows Mobile, Microsoft a su en quelques années s’imposer sur le
marché de la mobilité en pleine effervescence.

Arrivé relativement tardivement sur le marché des produits mobiles, Microsoft a su en quelques années rattraper son retard et s’imposer. Avec Windows Mobile, un ensemble de briques logicielles technologiques qui s’adaptent aux caractéristiques matérielles des constructeurs, l’éditeur adresse des solutions mobiles en direction des entreprises à partir de trois plates-formes essentiellement : les téléphones mobiles (smartphones), les PDA communicants (équipés de fonctions de téléphonie) et les PDA non communicants.

Aujourd’hui, Microsoft fournit ses solution à 47 constructeurs dans le monde et travaille avec une centaine d’opérateurs sur la planète, dont Orange, SFR et Bouygues Télécom ainsi que le MVNO Ten en France. Environ 55 % des solutions mobiles de Microsoft sont distribuées par l’intermédiaire des opérateurs.

Les entreprises ne constituent pour autant pas l’essentiel du marché des solutions mobiles de Microsoft. “65 % de nos produits sont utilisés pour des besoins unipersonnels”, constate Ha Nguyen Dac, chef de marché mobilité et entreprise chez Microsoft France que Vnunet.fr a rencontré à l’occasion du salon Mobile Office 2006. Utilisation unipersonnelles qui cachent moult usages professionnels à travers des petites structures (professions libérales, artisans, etc.). ” Les 35 % restants adressent clairement des besoins entreprises, dont 20 % en direction des grands comptes et 15 % pour les PME”, poursuit le responsable.

Un retour sur investissement “clair”

Si les produits mobiles ont dans un premier temps été adoptés par les entreprises dont la mobilité est le coeur de métier, le marché s’élargit aujourd’hui aux autres secteurs. “Les entreprises se rendent aujourd’hui compte que le retour sur investissement est clair”, considère le porte-parole de Microsoft qui avance le chiffre de 30 % de ROI en moyenne sur le marché français. Les entreprises “considèrent désormais l’outil mobile comme un périphérique du système informatique global.” Selon le cabinet Gartner, la mobilité serait même devenue la première préoccupation des DSI.

L’offre serait aujourd’hui assez mature pour se révéler pertinente auprès des derniers hésitants. Windows Mobile couvre l’ensemble des plates-formes du marché avec un système proche des solutions pour ordinateurs de bureau et assez ouvertes pour être personnalisées selon les besoins. De plus, l’homogénéité de la plate-forme facilite la reconduction des investissements d’autant plus que la solution est proche de l’environnement Windows de bureau.

Surtout, le système s’accompagne aujourd’hui de 18 000 logiciels tiers. De quoi couvrir un nombre important d’applications métiers qui constituent un critère essentiel du choix d’une solution mobile. Il n’en reste pas moins vrai que la messagerie constitue pour l’heure la principale application utilisée en situation de mobilité. Un besoin auquel Microsoft répond à travers l’offre Exchange Server.

“La sécurité n’est pas un frein mais elle est étudiée de près “

Enfin, le bureau mobile, considéré comme une prolongation de l’environnement de travail de l’entreprise, commence à s’imposer dans l’univers du PDA. ” Dans de nombreuses situations, l’ordinateur portable n’est pas adapté”, soutient Ha Nguyen Dac. Windows Mobile dispose notamment de la technologie Direct Push qui permet de rester synchronisé en temps réel avec sa messagerie mais aussi ses contacts, son agenda, etc.

Pour répondre à ces besoins de bureautique mobile, Microsoft fournit une ver sion de Windows Mobile avec les applications Word, Excel, Powerpoint (en visionneuse) qui va permettre de trava iller sur les documents créés ou recueillis au bureau. Outils bureautique auxquels s’ajoutent Outlook, Internet Explorer ou encore le lecteur Windows Media Player, voire la messagerie instantanée MSN Messenger.

Autant d’applications familières à l’utilisateur qui pourra les exploiter dans ses situations de mobilité. “Par exemple, en s’appuyant sur les modèles de Word pour établir une facture ou un devis ou pour faire une présentation PowerPoint à partir d’un PDA relié en Bluetooth à un rétroprojecteur”, explique le responsable marché. “Mais la vraie valeur ajoutée reste la gestion de la relation client.” Et, en la matière, Microsoft propose également une solution avec Dynamics CRM 3.0 Mobile, l’extension mobile de la version ” fixe”. Résultat, en matière de bureau mobile, “nous estimons entre 60 et 65 % la part des entreprises françaises prêtes à déployer des solutions mobiles “.

Il reste cependant quelques freins à l’adoption dont la sécurité constitue probablement le plus important. “Ce n’est pas vraiment un frein mais la question est étudiée de près”, tempère notre interlocuteur, “la problématique de la sécurité est aujourd’hui appréhendée dans l’ensemble du système informatique.” Autre frein, la richesse de l’offre. Doit-on équiper les équipes commerciales des mêmes solutions que celles adoptées par la direction ou les techniciens? Evidemment non. Mais l’étude des besoins ralentit d’autant l’adoption finale.

Windows Mobile, leader en France

Un frein somme toute “positif” que Microsoft entend bien lever en s’appuyant, notamment, sur son “écosystème” de partenaires prêts à accompagner les clients finaux. Pour l’année fiscale 2006-2007, Microsoft entend identifier 80 nouveaux partenaires en France spécialisés dans le bureau mobile. Et entre 450 et 500 spécialistes certifiés Microsoft seront en mesure de répondre aux besoins des PME.

Aujourd’hui, Microsoft revendique une part de marché française de 65 % pour Windows Mobile contre 20 % pour la plate-forme concurrente Symbian, le reste du marché (15 %) étant partagé entre RIM et Palm OS essentiellement. Sur les PDA communicants, la part de Windows Mobile s’élèverait même à 75 % et 80 % sur les systèmes de messagerie. “Au niveau mondial, Microsoft bénéficie d’une progression annuelle de 100 à 150 %”, conclut Ha Nguyen Dac, “nous avons triplé le nombre de licences Windows Mobile distribuées.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur