Haswell : Intel lance ses nouveaux processeurs Core i5 et i7

ComposantsMobilitéPoste de travail
intel-processeurs-corei-quatrieme-generation

Intel lance une première salve de microprocesseurs avec architecture Haswell, qui se destinent principalement aux ordinateurs de bureau et portables.

Intel a rendu officielle sa nouvelle génération de processeurs utilisant la microarchitecture Haswell.

Un an après avoir annoncé cette 4ème génération de processeurs et quelques heures avant de faire une autre annonce importance au Computex de Taïwan.

Intel veut contrecarrer les anticipations à la baisse du marché IT (IDC escompte une baisse de 7,8% sur les ventes de PC en 2013).

Ce sont ainsi pas moins de 14 Core i7 et 10 Core i5 (dont dix en version “boîte”) pour PC portables, mais surtout  pour les ordinateurs de bureau, qui sont lancés aujourd’hui, avec de nouveaux logos à l’appui.

Dans un contexte de parc vieillissant (Intel indique que 35% des PC de bureau aux USA ont plus de 4 ans ), cette famille des processeurs Intel Core de 4ème génération a été conçue et pensée d’emblée pour la mobilité.

Le fondeur met en avant plusieurs apports majeurs : une architecture puissante et rationalisée permettant l’émergence de designs pour les PC plus fins et plus flexibles, un gain très substantiel en matière d’autonomie (le “plus grand bond jamais obtenu d’une génération à l’autre”), une performance graphique en très net progrès dans des PC potentiellement ultra-fin.

Le tout avec une baisse “substantielle” de la consommation électrique.

La bataille de la consommation énergétique au coeur des Core i nouvelle génération

Selon la feuille de route de la plus célèbre firme high-tech de Santa Clara qui alterne chaque année les phases de “Tick” et de “Tock”, Haswell correspond à un “Tock” (nouvelle microarchitecture).

À l’instar des Ivy Bridge qui correspond à une phase de “Tick” (réduction de la taille d’une puce ou die shrink en 22 nm des Sandy Bridge), les Core i de quatrième génération sont gravés en 22 nm et bénéficient des transistors trigate “3D”.

Ces derniers se caractérisent à courant égal par des performances plus élevées que les transistors classiques MOS (Metal Oxide Semiconductor) et disposent de courant de fuite plus faible, selon Silicon.fr.

Ils héritent toujours de capacités d’overclocking [technique a pour objectif d’augmenter la fréquence d’un processeur, ndlr] assurées par Intel.

La consommation énergétique constitue donc la caractéristique principale de l’architecture Haswell.

Intel aurait donc privilégié la carte de la diminution des watts avec un gain de performances limité dans une fourchette de 5% à 15% par rapport aux processeurs Ivy Bridge.

De quoi permettre au fondeur d’annoncer une autonomie en activité jusqu’à 50% plus importante pour les PC portables qui les intègreront.

Elle sera même jusqu’à 20 fois supérieure en veille !

Les performances graphiques sont elles aussi à l’honneur, avec deux nouvelles générations de GPU annoncées jusqu’à deux fois plus performantes que les GPU des Ivy Bridge.

Dans les entrailles de Haswell

Les premières annonces de modèles indiquent l’arrivée de trois CPU Core i à quatre cœurs de la gamme M-Series. Ils accompagnent deux autres modèles H-Series.

Destinés aux PC haut de gamme, ils incluent les Core i7-4800MQ et Core i7-4900MQ commercialisés à 380 et 570 dollars en version boîte.

Avec une enveloppe thermique (TDP en anglais) de 47 watts, ils sont cadencés en nominal aux fréquences respectives de 2,7 et 2,8 GHz et jusqu’à 3,7 et 3,8 GHz en Turbo Boost [les cœurs de processeur dépassent automatiquement leur fréquence nominale dans certaines conditions en dessous de seuils de puissance, d’intensité et de température, ndlr].

Le modèle haut de gamme Core i7-4930MX est proposé au tarif de 1 096 dollars (non disponible en version boîte).

Disposant d’un TDP de 57 watts, il est cadencé à 3 GHz (et jusqu’à 3,9 GHz) et offre des performances graphiques de très haute volée selon Intel.

La gamme H-Series se verra elle étoffée de six autres modèles en 2013 avec notamment les Core i7-4850HQ et Core i7-4950HQ.

Mais, pour l’heure, ce sont les Core i7-4702HQ et Core i7-4700HQ qui sont disponibles (pour les OEM, pas en version boîte).

Avec des TDP plus élevés, huit autres processeurs sont disponibles en version boîte.

Les prix s’échelonnent de 187 dollars pour le Core i5-4430 à 350 dollars pour le Core i7-4770K.

Ils ont tous deux un TDP de 84 W et opèrent jusqu’à respectivement 3,2 GHz et 3,9 GHz.

Quatre autres modèles avec TDP de 84 W sont également de la partie avec les Core i7-4770 (312 dollars et jusqu’à 3,9 GHz), Core i5-4670K (243 dollars et jusqu’à 3,8 GHz), Core i5-4670 (224 dollars et jusqu’à 3,8 GHz) et Core i5-4570 (202 dollars et jusqu’à 3,6GHz).

Les variantes “K” (pourtant plus onéreuses) se distinguent par l’absence de support du VT-d (virtualisation), de la technologie Intel vPro (fonctions de sécurisation et d’administration intégrées au matériel) et du TSX-NI (“TSX” pour Transactional Synchronization Extensions).

Deux modèles avec TDP de 65 Watts viennent enrichir la gamme des CPU pour PC bureau : le Core i7-4770S (305 dollars et jusqu’à 3,9 GHz) et le Core i5-4570S (195 dollars et jusqu’à 3,6 GHz).

Tous ces processeurs partagent la même solution graphique, en l’occurrence l’Intel HD Graphics 4600 (GEN2).

Silicon.fr précise qu’il faudra encore attendre pour les Haswell intégrant un GPU GEN3, les plus prometteurs en termes de performances graphiques grâce aux IGP Iris Graphics 5000, 5100 et Iris Pro.

Les modèles Core i5 et Core i7 intègrent pour la plupart d’entre eux 4 coeurs.

Cependant, les Core i7 se caractérisent par 8 threads (2 par cœur) contre 4 (1 par cœur) pour les Core i5.

Les modèles qui se distinguent avec un “S” en fin de nom sont des versions avec TDP plus faibles.

Enfin, notons que les Core i5-4570TE et Core i5-4570T (non disponibles en version boîte) offrent les TDP les plus faibles avec 35 W.

Si leurs fréquences culminent respectivement à 3,3 et 3,6 GHz, ils sont cadencés à 2,7 GHz et 2,9 GHz en fonctionnement normal.

Mais ils ne disposent que de deux cœurs (pour 4 threads ou fils d’instruction) afin d’assurer une faible consommation énergétique.

———————-

Quiz : Armé pour choisir le bon micro-processeur ?

———————

Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Adriano Castelli

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur