Hébergement : Deutsche Telekom prend le contrôle de Strato

Cloud

Avec le rachat de Strato (4 millions de domaines) cédé par Freenet, Deutsche Telekom devient le deuxième fournisseur de services web hosting en Allemagne.

En Allemagne, après de multiples rebondissements, c’est finalement Deutsche Telekom qui rachète Strato auprès de Freenet.

L’opérateur télécoms devient le deuxième fournisseur web hosting dans ce pays, derrière 1&1 (United Internet).

Le montant de la transaction finale s’élèverait à 275 millions d’euros (payée en cash) mais Deutsche Telekom ne l’a pas précisé dans son communiqué de presse officiel.

L’opération de croissance externe est soumise à l’approbation du Bundeskartellamt (autorité fédérale allemande de la concurrence).

L’hébergeur, qui gère 4 millions de domaines, dispose d’un effectif de 502 collaborateurs basés pour la plupart au siège de l’entreprise à Berlin.

Strato propose également ses services dans des pays comme les Pays-Bas, l’Espagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie.

C’est au printemps dernier que Freenet avait annoncé son intention de céder Strato, son pôle d’hébergement de sites Web et de services Internet (messagerie, vente de noms de domaine, création de sites web et de boutique en ligne, etc.).

En juin dernier, alors que le processus de mise en vente de Strato par Freenet venait de débuter, la valorisation de cet ensemble web hosting était estimée dans une fourchette 300 – 400 millions d’euros.

Plusieurs prétendants ont affiché leur intérêt pour reprendre Strato comme son compatriote 1&1 (United Internet) et le français OVH qui avait jeté l’éponge le mois dernier.

Freenet n’a pas précisé l’origine des autres propositions de reprise de Strato. Mais selon différentes sources, il s’agissait de la société de capital-risque Bridgepoint Capital Ltd et un investisseur “stratégique”.

Consulter également : toute l’actualité data center sur notre blog dédié


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur