Hitachi 7K4000 : 4 To pour l’Ultrastar des data centers

Mobilité
Hitachi Ultrastar disque dur

L’explosion des données et l’émergence consécutive du Big Data ont stimulé la demande de stockage mécanique à haute densité. Hitachi adresse cette problématique avec l’Ultrastar 7K4000 et ses 4 To.

Passé sous la bannière de Western Digital, le fabricant de disques durs HGST, ancienne branche de Hitachi, atteint le seuil des 4 To sur un disque dur de 3,5 pouces, le dénommé 7K4000, petit dernier de la série Ultrastar.

Les performances de la nouvelle génération Advanced Format 512e destinent tout particulièrement ce dispositif aux datacenters, dans le cadre d’applications amenées à desservir les entreprises en continu, avec des échanges de données quasi ininterrompus.

Typiquement, il s’agit de composantes dites à capacité optimisée (COS), disponibles en 24/7.

Avec son interface S-ATA à 6 Gbits/s, 5 plateaux à 7200 rpm et 64 Mo de mémoire cache, l’Ultrastar 7K4000 affiche des débits modestes de quelques 170 Mo/s en lecture comme en écriture, doublés d’un temps de réponse d’environ 8 ms.

Pour autant, il tire davantage sa quintessence d’une durabilité avérée, son véritable son fer de lance. Témoin ce MTBF (intervalle entre deux pannes) à 2 millions d’heures associé en standard à une garantie de 5 ans.

A titre comparatif, la moyenne des disques durs du marché avoisine 1,2 million d’heures et une garantie de 3 ans.

La multiplication des données, leur amoncellement sous forme non structurée et l’émergence consécutive du Big Data ont stimulé la demande de stockage mécanique dont la haute densité est à même de réduire significativement le prix du gigaoctet.

En outre, à 5,7 watts en fonctionnement et moins d’1 watt en veille, la consommation électrique est réduite de 24% à capacité égale, grâce à plusieurs modes de gestion avancée.

De même, l’encombrement est nécessairement moindre. Silicon.fr relève ainsi que sur un rack de stockage standard de 19 pouces, empilant dix armoires de 60 baies au format 4U, l’espace global de stockage peut être porté à 2,4 pétaoctets.

En parallèle, le 7K4000 dispose d’une fonction de chiffrement des données en vrac Bulk Data Encryption (BDE) disponible en option pour assurer la sécurité des informations.

Pour mémoire, la dernière escarmouche sur le front des Ultrastar remonte à l’année passée, avec le C10K900, un disque de 2,5 pouces muni d’une interface SAS à 6 Gbits/s et fort d’une vitesse de rotation à 10 000 tours/minute.

Ce que le dispositif perdait en volume (de 300 à 900 Go, véritable antithèse à la généralisation du palier du To), il le gagnait en agrément, avec ce temps de latence à 3 ms.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur