HP ElitePad 900 : la tablette idéale pour les pros ?

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
HP ElitePad 900 tablette Windows 8

Présentée comme le sésame du professionnel exigeant, la tablette HP ElitePad 900 s’inscrit dans une problématique naissante de mobilité en entreprise. Tour d’horizon et premières impressions en images.

Silhouette attrayante pour l’ElitePad 900. Il n’est pas de vis apparente pour troubler l’harmonie de son châssis de magnésium.

Entre légèreté et solidité, cette tablette, “sésame du professionnel exigeant”, s’impose comme l’une des nouvelles têtes d’affiche au catalogue professionnel de HP.

Équipée de Windows 8 Pro, elle est pensée pour satisfaire au cycle de vie conventionnel d’un produit en entreprise, avec l’objectif de concilier les exigences des DSI l’influence décisionnelle du salarié dans le choix de l’outil informatique.

HP y entrevoit une concurrente affirmée de la Surface Pro (Microsoft) et compte commercialiser le produit dans la durée, pour s’octroyer une part significative des 570 000 tablettes qui devraient gagner les entreprises françaises en 2013 (prévisions IDC).

Mais la quête de productivité implique d’établir un équilibre entre puissance et autonomie. Et c’est toujours aussi difficile.

Si tous les regards se portent déjà vers la future plate-forme Intel Haswell, annoncée comme une révolution en matière de rapport performance par watt, pour l’heure, avec l’Ivy Bridge, les deux notions restent en antagonisme.

Implémenter un processeur Core nuirait fortement à l’autonomie et remettrait en cause la relative finesse de la tablette (9,2 mm) ; mais l’Atom Z2760 “Clover Trail” retenu par HP montre vite ses limites.

En outre, si l’ElitePad 900 est vantée pour son évolutivité, l’offre de base semble négligée.

Hormis un connecteur jack pour le son en entrée-sortie et un logement arrière qui cache un double logement SIM / MicroSD, c’est le désert en termes de connectique.

La station d’accueil tombe à pic, mais elle n’est pas vraiment mobile. Avec 4 ports USB 2.0, l’Ethernet Gigabit, du HDMI et du VGA, ainsi qu’une fiche secteur, elle restera préférentiellement calée sur un poste de travail.

La tablette s’y greffe via son connecteur polyvalent, au format propriétaire.

Outre ce dock, HP propose des housses dites “intelligentes”, des batteries ultra-fines, une multitude d’adaptateurs… tour d’horizon et premières impressions en images.

HP ElitePad 900

Image 1 of 8

Allô la connectique ?
Hormis un connecteur jack pour le son en entrée-sortie et un logement arrière qui cache un double logement SIM / MicroSD, c'est le désert en termes de connectique. La station d'accueil tombe à pic, mais elle n'est pas vraiment mobile. Avec 4 ports USB 2.0, l'Ethernet Gigabit, du HDMI et du VGA, ainsi qu'une fiche secteur, elle restera préférentiellement calée sur un poste de travail. La tablette s'y greffe via son connecteur polyvalent, au format propriétaire.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous à la page en matière de tablettes tactiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur