HP Europe adapte son catalogue PME à l’ère du cloud

CloudEntrepriseVirtualisation

HP a récemment réactualisé sa gamme de produits (serveurs, stockage) à destination des PME en y injectant une dose de virtualisation et de cloud.

La semaine dernière, HP a effectué un focus sur ses nouvelles solutions PME eu Europe.

Car il faut s’approcher de manière pragmatique vers le client final. Tout d’abord, il est bien difficile d’évaluer le marché “SMB-cloud”.

HP avance une seule donnée globale : celle du “marché IT adressable” sur ce segment des entreprises dans le monde (234 milliards de dollars dans le monde, non sourcé).

Cela commence par une nouvelle génération de serveurs ProLiant (ML110 G7) pour supporter les besoins d’entrée de gamme (messagerie web, petites bases de données, gestion des fichiers et impression).

La configuration format tour standard tourne sous un processeur Intel Xeon i3 (deux coeurs à 1 GHz), une mémoire à 2 Go (DDR3) mais pouvant aller jusqu’à 16 Go et une carte Ethernet 2 ports 10/100/1000 (Gigabit) RJ45.

La capacité de stockage maximum est fixée à 8 To (quatre disques, 2 medias bays).

Mais HP propose une configuration plus robuste avec le ProLiant DL120 G7 davantage orienté infrastructures et applications.

Le rack 1U embarque un processeur Intel Xeon E3-1220 (4 cœurs, 3,10 GHz). Le stockage est variable entre 4 et 8 To.

Cette configuration est censée éviter les goulet d’étranglement en termes de transfert de données à travers une “architecture équilibrée” et du provisionning réalisé à travers le CPU, la mémoire et les ports I/O.

En matière d’hébergement, HP souhaite accompagner les premiers pas des PME dans le stockage virtualisé.

Il s’appuie sur les solutions VMware dans l’offre P2000 Modular Smart Array (MSA).

Celle-ci comporte des briques logicielles émanant du spécialiste de la virtualisation pour favoriser la jonction entre stockage physique et virtuel : une interface de programmation (VAAI ou VMware API for Array Integration) et VMware vCenter (tableau de bord pour gérer la virtualisation).

D’autres solutions plus spécifiques, visant à limiter les risques de pannes d’activité et protéger les données, ont été esquissées comme la solution HP Branch Office Consolidation qui permet, comme son nom l’indique, de rationaliser l’infrastructure (automatisation, intégration…) ou HP Business Risk Mitigation (haute disponibilité des données en cas de plan de reprise d’activité).

En collaboration avec Microsoft, HP essaie également de susciter dans le segment des PME des vocations dans la business intelligence (BI).

Des appliances sont proposés dans ce sens pour l’entrée de gamme : Business Decision Appliance avec des logiciels de la famille de l’éditeur de Redmond comme Windows Server, SharePoint Server ou SQL Server.

Plus sophistiqué, le duo propose Business Data Warehouse qui se marie avec Microsoft SQL Server 2008 R2.

Parallèlement, le constructeur a introduit une forte dimension cloud dans son programme “channel” en Europe.

L’incitation est forte pour convertir son réseau de partenaires distributeurs et revendeurs à “l’informatique en nuage” : 100 000 partenaires de proximité, 5000 partenaires “favoris”, 1010 spécialistes Gold pour la division ESSN (Enterprise Servers, Storage and Networking) de HP dont 100 “Converged Infrastructure”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur