HP Mobility Summit : HP lève le voile sur sa dernière génération de gadgets

Mobilité

e-Book, GPS, RFID…Les laboratoires HP ont présenté un aperçu des produits
high tech de demain.

HP a dévoilé certains gadgets en cours de développement dans ses laboratoires du monde entier à l’occasion du HP Mobility Summit de Shanghai.

Phil McKinney, directeur technologique de la division Personal Systems Group de HP, a présenté un lecteur e-book reposant entièrement sur des commandes tactiles, ainsi qu’un ordinateur GPS portable et un système RFID de nouvelle génération qui peut être intégré dans une carte de visite.

L’e-book a fait une entrée particulièrement remarquée. Le terminal numérique rectangulaire repose sur des fonctions tactiles pour sélectionner des livres et tourner les pages. Il fonctionne sous Linux et possède un port USB qui permet d’installer de nouveaux titres.

“Ce modèle a reçu l’aval de mon épouse : je sais que si elle l’apprécie, ce sera une réussite,” a indiqué McKinney à vnunet.com. “A chaque fois que je dois présenter le prototype dans un salon, je dois le lui arracher des mains. Une chose est sûre : ce produit sera commercialisé.”

Il reste encore tout de même quelques points faibles à corriger, notamment son autonomie de batterie limitée à quatre heures : l’équipe de HP Labs pense que l’autonomie doit être étendue à 15 heures pour que le produit soit commercialement viable.

HP Labs développe également en parallèle une technologie appelée Websigns qui permet à un PDA de détecter la direction empruntée par son utilisateur et lui donner des informations sur les boutiques et les services disponibles à proximité.

Ce service est obtenu à l’aide d’un PDA qui combine un système GPS et une boussole interne déterminant la position et la localisation géographique sur une carte électronique.

Phil McKinney a enfin présenté une puce RFID de nouvelle génération appelée MemorySpot qui peut être non seulement lue, mais également modifiée en toute simplicité.

Sa capacité de mémoire peut varier de 56 KB à 4 MB et les modèles varient d’une taille plus petite qu’une tête d’épingle à approximativement la taille d’un grain de riz.

Un lecteur spécial permet de scanner le contenu de la puce et d’en extraire du texte, du son ou de la vidéo et d’en faire une lecture simultanée. L’équipe de chercheurs pense intégrer ce type de puces dans les cartes de visite professionnelle et les photos imprimées.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 10 mai 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur