i2 veut aller plus loin que les ERP

Mobilité

L’éditeur américain de logiciels i2 Technologies lance une nouvelle plate-forme réunissant des applications de gestion des relations fournisseurs, de gestion de la relation client et de gestion de la chaîne logistique. L’idée est de proposer des fonctions beaucoup plus riches que celles des systèmes monolithiques qu’imposent les ERP, sans toutefois les désavouer complètement.

Face au ralentissement économique et à une perte nette de 5,53 milliards de dollars pour le troisième trimestre (juillet-septembre) contre un bénéfice de 786 millions de dollars l’an dernier, l’éditeur de logiciels américain i2 élargit son domaine de compétences. Initialement positionné dans le domaine du supply chain management (SCM), i2 lance aujourd’hui une plate-forme réunissant les trois grands métiers nés de l’e-business. Cette nouvelle plate-forme, baptisée i2 Five.Two, intègre désormais, outre le SCM, les métiers de la gestion de la relation client ainsi que les métiers de la relation avec les fournisseurs. Five.Two intègre en fait pour la première fois les solutions des deux sociétés récemment acquises par i2, Rightworks pour l’e-procurement et Aspect Development pour la gestion de contenu.

Si des acteurs du monde de l’ERP, comme SAP, viennent chasser sur les terres d’i2, celui-ci cherche avant tout à occuper le terrain pour laisser le moins de place possible aux nouveaux arrivants. Il ne s’agit pas non plus d’aller affronter directement des sociétés comme Peoplesoft ou Oracle sur les progiciels de gestion intégrés, mais d’optimiser au maximum les PGI. “En réalité, Five.Two est une couche à la fois décisionnelle et transactionnelle qui vient au-dessus des ERP. L’ERP, que l’on traduit en français par l’acronyme PGI, est un doux mirage, car l’intégration est très faible. Aujourd’hui, l’intégration se fait sur la couche supérieure de l’ERP”, explique Jean-Michel Vergne, directeur marketing d’i2 Europe.

XML comme gage d’intégration

Five.Two intègre surtout des fonctionnalités enrichies telles i2 Distributed Order Management, une nouvelle extension du système de CRM d’i2 qui est dédiée à la gestion des commandes de bout en bout, ou encore i2 Inventory Visibility and Execution, une nouvelle version dans le domaine du SCM. La plate-forme Five.Two est toujours compatible avec RosettaNet qui permet de remplacer certaines applications plus coûteuses tels les systèmes EDI. La compatibilité entre des applications i2 et RosettaNet n’est pas nouvelle, toutefois i2 a cherché à rendre cette compatibilité plus facile à mettre en place. La solution supporte à ce titre XML, afin de simplifier l’intégration d’i2 Five.Two dans d’autres applications.

L’offre packagée répond, selon i2, à un besoin du marché sans cesse à la recherche d’une optimisation de la chaîne des valeurs depuis la conception des produits aux clients. L’offre ne semble pas avoir donc été créée pour attaquer le nouveau marché d’i2, le Middle Market, même si dans les faits rien ne s’y oppose puisque l’éditeur compte proposer les mêmes solutions, quelque peu allégées, aux moyennes entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur