IBM et Vignette scellent une alliance stratégique

Mobilité

Big Blue et le spécialiste des solutions d’édition et d’e-commerce concluent un accord mondial qui prévoit que les applications V/5 de Vignette seront intégrées à WebSphere, la plate-forme d’IBM. En ligne de mire ? Le marché des places de marché virtuelles.

IBM et l’éditeur de logiciel d’e-commerce Vignette, spécialisé dans l’affiliation, trouvent une entente marketing sur les marchés des acteurs de la vente au détail, de la finance et des dotcoms qui veulent entrer dans les e-marketplaces. L’enjeu ? IBM veut doper le chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars sur ces segments. Sans toutefois préciser d’échéance, ni la teneur financière de l’accord. Le contrat prévoit que les deux géants commercialiseront les applications V/5 de Vignette avec WebSphere.

L’offre phare d’IBM qualifiée de “complète” (voir édition du 28 juin 2000), ne cesse de s’enrichir périodiquement. Et cela à coups de partenariats, comme avec des acteurs de l’ERP et de la logistique tels que Intentia International, Financial Systems, IT Design, Mincom, Aspen Technology, Adonix, Odiconseil, MSG, afin de pourvoir en logiciels applicatifs les entreprises avides de solutions d’e-marketplaces et de m-commerce (voir édition du 7 juillet 2000). Et avec Akamai, le spécialiste du streaming et de l’accès rapide au Web (voir édition du 31 juillet 2000). Ou encore avec Ariba en juillet. IBM pouvait alors annoncer une nouvelle suite de produits et de services destinée à ceux qui gèrent les transactions dans les e-marketplaces. Cette offre “packagée” comprenait, outre WebSphere, une connexion au réseau de places de marché en ligne d’Ariba. Aujourd’hui avec l’intégration des applications V/5 , IBM offre le modèle de l’affiliation selon Vignette : celui-ci consiste à agréger les contenus bien plus que les partenaires… Stephen Graham, analyste chez IDC, commente : “Cette alliance intervient dans le renouveau qu’IBM initie en se liant avec des entreprises montrant à la fois des intérêts et des couvertures de marchés différents de la couverture technologique du géant.”“Chacune des alliances vise à combler un besoin spécifique et vertical où IBM a une présence passablement décente” ajoute Stephen Graham avant de préciser que 30 accords de ce type ont été passés et que IBM recrute ses partenaires sur leur capacité à être complémentaires. Aussi, les produits de Vignette visent à intensifier les échanges de transactions et à faciliter ces échanges volumineux avec les fournisseurs et partenaires de l’entreprise. L’année dernière la firme du Texas avait vu le cours de ses actions baisser. Mais juste après l’annonce de partenariat avec IBM, les actions remontent en flèche, de plus de 10%. Dorénavant, Vignette ne développera pas certaines technologies mais comptera plutôt sur IBM pour les outils de “messaging” et d’équilibrage de charge. Toutefois, l’intégration complète des produits ne prendrait pas effet avant le premier trimestre 2001.

Pour en savoir plus :

Vignette


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur