IBM intègre OpenDocument dans Workplace Managed Client

Cloud

Attendue en 2006, la nouvelle mouture de la solution applicative d’IBM se convertit au format ouvert OpenDocument.

IBM devait annoncer, lundi 5 décembre, l’intégration officielle du format OpenDocument dans sa solution applicative Workplace Managed Client. Couplée à la plate-forme serveur WebSphere, Workplace offre un ensemble de logiciels de collaboration et de création de documents accessibles à partir d’un simple navigateur Web (voir édition du 10 mai 2004). Désormais, documents texte, feuilles de calcul et autres travaux de présentation pourront ainsi être produits au format OpenDocument à partir de la nouvelle version de Workplace, attendue dans le courant 2006.

Basé sur la technologie XML, le format ouvert OpenDocument (ODF) a été validé en mai dernier par l’organisme de standardisation OASIS et est en cours de normalisation auprès de l’ISO. ODF est par ailleurs déjà exploité dans la suite OpenOffice.org 2.0, la première solution bureautique à avoir adopté le nouveau format. Il s’oppose au format dit ouvert mais néanmoins propriétaire de Microsoft Open XML qui équipera la future suite Office 12 (voir édition du 22 novembre 2005).

Un format pour les pays en voie de développement

En soutenant officiellement ODF, IBM s’attaque une nouvelle fois aux parts de marché de Microsoft… tout en continuant à supporter les formats propriétaires de l’éditeur de Redmond. Mais pour ne pas s’opposer frontalement au premier éditeur mondial, IBM déclare viser, à travers l’ODF, les pays en voie de développement. A l’occasion d’une conférence de presse donnée à Delhi en Inde, Arthur Fontaine, le directeur marketing de Workplace Managed Client, a déclaré que “les gouvernement d’Inde, de Chine et d’autres marchés émergents sont très intéressés [par les formats ouverts], rapporte Cnet News.com.

L’utilisation d’ODF ne se limite cependant pas à ces quelques pays. La division informatique de l’Etat du Massachusetts a notamment clairement indiqué son intention d’abandonner les formats propriétaires au profit des formats ouverts (voir édition du 8 septembre 2005). Egalement soutenu par Sun Microsystems à travers StarOffice, le format OpenDocument confirme donc, à travers l’annonce d’IBM, son importance vis-à-vis des grands acteurs de l’industrie informatique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur