IBM lance un nouveau serveur

Cloud

IBM lance le zSeries 900, premier serveur commercialisé sous sa nouvelle marque, eServer, qui doit regrouper à terme les quatre gammes de systèmes professionnels du groupe.

Après les annonces faites par ses concurrents, IBM annonce lui aussi la sortie prochaine de son nouveau grand système propriétaire. HP avait en effet annoncé la mise en place de son processeur Superdome, quant à Sun, il a fait l’actualité en fin de mois dernier avec la sortie de son processeur UltraSparc III. Pour IBM, ce sera ainsi le premier ordinateur commercialisé sous la nouvelle marque du groupe, eServer.

Le nouveau produit, le zSeries 900, a été spécialement conçu pour le commerce électronique, et tient compte, d’après son constructeur, des besoins des sites Internet. Ainsi, il peut gérer quelque 9 milliards de transactions par jour. Ce serveur est une nouvelle version de la septième génération des serveurs S/390. Il est doté d’un nouveau système d’exploitation de 64 bits baptisé zOS.

Toutefois, une des originalités qui entoure l’annonce de ce produit est la mise en place d’un nouveau modèle de facturation. Le prix dépendra des besoins de puissance des entreprises et non de la capacité totale du système. Ainsi, une entreprise pourra installer sur son site une configuration supérieure à ses besoins quotidiens afin de pouvoir répondre à des pics d’affluence. Dans ce cas, la société ne paiera alors qu’en fonction de sa consommation.

Selon Reuters, les analystes boursiers américains pressaient IBM de simplifier sa gamme afin de la rendre plus compréhensible pour les clients et de concurrencer plus efficacement des fabricants plus spécialisés comme Sun. Ainsi le constructeur annonce que tous les serveurs seront regroupés au sein de quatre familles, “z” pour les grands systèmes propriétaires comme les S-390, “p” pour les serveurs Unix, “i” pour les modèles AS-400 et enfin “x” pour désigner la gamme basée sur processeurs Intel.

Le zSeries 900 devrait être commercialisé à partir du 18 décembre prochain.

Pour en savoir plus : Le nouveau serveur d’IBM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur