IBM prend position dans la Web conference en rachetant WebDialogs

Cloud

Big Blue acquiert WebDialogs. Et entre en lice avec Cisco, Microsoft et
Citrix sur le créneau de la web conference.

Après les rachats de PlaceWare par Microsoft en 2003, puis de WebEx Communications par Cisco en mars 2007 (pour 3,2 milliards de dollars), IBM s’offre à son tour l’un des spécialistes de la Web Conference. Le groupe vient de mettre la main sur l’américain Webdialogs, pour un montant non communiqué.

Proposant ses services de visioconférence aux petites et moyennes entreprises ? et aux départements de grands comptes -, la nouvelle proie de Big Blue sera rattachée à l’entité Lotus de sa branche IBM Software. Sa solution complétera la gamme d’outils de collaboration d’IBM, et notamment Lotus Notes et Lotus Sametime, l’application de messagerie instantanée proposée par ce groupe.

WebDialogs revendique près de 500 000 utilisateurs de ses applications à l’international. Elles sont proposées en mode hébergé (SaaS ou software as a service”), et donc gérées par le prestataire sans intervention des équipes techniques de l’entreprise utilisatrice.

Rivaliser avec Cisco

L’offre de WebDialogs est en concurrence directe avec celle de WebEx, nouvelle filiale de Cisco qui fut un temps courtisée par IBM, selon le cabinet Ovum.

Apparemment rabiboché avec Microsoft dans ce domaine, Cisco pourrait donc hériter d’un nouveau concurrent sur le créneau de la communication unifiée, tandis que la solution de messagerie instantanée Sametime d’IBM était jusqu’ici compatible avec son offre Office Communicator.

Nouveau partenariat IBM / Siemens
Parallèlement au rachat de WebDialogs, Big Blue vient de conclure un accord OEM avec Siemens pour intégrer, d’ici 2008, la solution de communication unifiée OpenScape de ce conglomérat allemand à la solution de messagerie instantanée Sametime.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur