IBM rachète Rational Software pour séduire les développeurs

Mobilité

Plus importante acquisition d’IBM dans le secteur des logiciels depuis Lotus, le rachat de Rational Software vise à compléter l’offre d’outils de développement logiciel de Big Blue. Cette acquisition s’inscrit dans la bataille que se livrent Microsoft et les tenants de Java, dont IBM, autour des services Web pour tenter de rallier les développeurs à l’une ou l’autre plate-forme.

IBM renforce son activité d’éditeur avec le rachat pour plus de 2 milliards de dollars de Rational Software, un fournisseur d’outils d’aide au développement logiciel. Le montant de la transaction souligne l’importance de cette acquisition pour IBM. Elle s’inscrit dans l’effervescence qui agite actuellement le milieu informatique autour des services Web, nouvelle approche de l’informatique dans laquelle les applicatifs sont, à l’aide de standards, transformés en objets interopérables, exécutables à distance via Internet.

En matière de services Web, deux plates-formes techniques sont en effet en concurrence : d’un côté ?Net de Microsoft, de l’autre Java soutenu par IBM et consorts. On le comprend aisément, tout l’enjeu pour Microsoft ou IBM est de rallier à leur plate-forme le maximum de développeurs. Or, dans ce domaine, Microsoft a l’avantage. A l’évidence, l’acquisition de Rational change la donne, car ses outils sont aussi populaires chez les développeurs Java que chez les développeurs Windows. Rational est en effet un partenaire prépondérant de Microsoft, lequel a certes ses propres outils de développement mais utilise ceux de Rational pour certains problèmes de développement complexes. Après le rachat par IBM, les deux sociétés se trouveront dans une situation inconfortable de “coopétition” qui deviendra de moins en moins tenable au fur et à mesure que les outils de Rational seront de plus en plus intimement intégrés à la gamme de logiciels d’infrastructure d’IBM. Par ailleurs, cette acquisition vient parachever un mouvement de concentration qui affecte depuis quelque temps le secteur des outils de développement logiciel. Borland, qui a récemment racheté TogetherSoft, se positionne désormais comme seul éditeur d’outils indépendants des logiciels d’infrastructure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur